8 février 2019, 12:09 -

La polémique bat son plein

Alors que 21 Savage et toute son équipe se battent pour sa libération et la régularisation de sa situation, appuyé par le soutien moral d’une majorité du game et celui, financier et professionnel, de Jay Z qui lui a embauché un avocat, des nouvelles du rappeur tombent : pas les meilleures, malheureusement.

D’après la police, ce qui ne devrait pas faire de bien au rappeur, 21 avait sur lui un pistolet chargé lors de son arrestation. Toujours en attente, et alors que sa demande de caution a été refusée également par l’ICE (la police de l’immigration), Mr Abraham-Joseph aka 21 a été placé en détention provisoire au centre de détention du comté d’Irwin. Un établissement d’une capacité de 1200 personnes, situé à environ 3 heures d’Atlanta, et a la sinistre réputation. Les gardes sont prompts à mettre les détenus en isolement cellulaire, et les responsables ignorent les informations faisant état de violences sexuelles, selon d’anciens détenus et leurs avocats. «C’est un endroit horrible et l’un des pires centres de détention pour immigrés aux États-Unis», a déclaré Azadeh Shahshahani, qui a été pendant sept ans directrice du projet sur la sécurité nationale et les droits des immigrants.

L’équipe juridique de 21 Savage a refusé de confirmer ou de commenter l’emplacement du rappeur. Un représentant d’ICE, qui gère le centre de détention , a refusé de confirmer l’emplacement d’Abraham-Joseph, invoquant les règles de confidentialité de l’agence. Une pétition visant à libérer le rappeur a été lancée, et cumule déjà quelques centaines de milliers de signatures en quelques heures.