17 décembre 2018, 17:35 -

Alpha Wann – LANGAGE CRYPTÉ

Le rappeur Alpha Wann met en images un nouvel extrait de son premier album UMLA, « LANGAGE CRYPTÉ ».

 

Paroles/Lyrics :

J’peux pas r’donner la vue à l’aveugle ou changer une pute en femme au foyer
J’ai qu’vingt consonnes, six voyelles, hein
Les yeux explosés d’vant mon tel’
Intelligence dosée dans mon texte, j’écris posé dans mon tieks, ok
Interdit de regretter, faut rester déter
Ton boss m’a surpris en train de sécréter sur sa secrétaire
Cracher l’feu, c’est l’thème jusqu’à c’que mes yeux s’éteignent
Tu baves sur mon rap mais en secret, t’aimes
Le diable a les cornes, Philly Flingue a l’sceptre
Avant de tomber dans le com’, j’ai plongé dans la Seine
Fier comme un coq, le flow de ’96
Code 187 sur un rappeur qui a la cote
Et c’est toujours fuck les cops, ouais
Les porcs souhaitent contrôler les jeunes négros en sportswear
L’ennemi est proche, j’suis en première ligne
Le public est proche comme en Premier League
J’peux pas faire de miracles comme je l’ai dit dans la première ligne
Je fais que m’répéter, l’overdose est probable dès la première ligne
On comprend pas les mêmes choses même si on lit le même livre, uh
La routine enferme, j’aimerais qu’mes gars deviennent libres, uh
J’rêve d’indépendance comme un corse, basque
J’ai aucune attache comme les Air Force basses
Les enseignements d’la street paient, mon rap a l’langage crypté
Le bénéf’, je pense qu’à l’tripler, tripler
L’problème de l’argent c’est qu’plus t’en as, plus t’en veux
C’est un cercle vicieux mon frère
Alors que si tu t’contentes d’un peu, bah t’es heureux avec ça, tu compr-
J’peux pas r’donner la vue à l’aveugle ou changer une pute en femme au foyer
J’ai qu’vingt consonnes, six voyelles
Philly Phaal, trafic d’ivoire dans une ville ivoirienne
J’mets les points sur les « i », pas les tchoins sur les lits (nan nan nan)
Ils m’font golri comme une voyante qui voit l’passé
Ou un mauvais payeur qui voulait rotte-ca la « c »
Ils l’ont attaché, cave, cadenassé
Ouais, encore un herbivore qui joue avec les carnassiers (oh merde)
C’est l’heure de s’installer, faut pas stagner c’t’année
Trop de nuits au studio, graille des nouilles instantanées (-tanées, -tanées)
L’argent soigne, fuck la pommade (fuck la pommade)
Faut que le bénéf’ triple, double comme Russell à Oklahoma
Trafic de faux papiers, arnaque à la carte
Langage crypté comme quand t’as pas la 4 (ouais ouais)
Une maman agresse un employé à la CAF
Ma go au septième ciel et mon ennemi à la cave (Philly Flingue)
Trafic de faux papiers, arnaque à la carte (cash)
Langage crypté comme quand t’as pas la la 4 (sisi)
Une maman agresse un employé à la CAF
Ma go au septième ciel et mon ennemi à la cave (sisi)
Phaal bluffe que du crack, mes fans veulent que du rap
Mais Phaal veut que du Ralph, les femmes veulent que tu raques
Si c’est dans l’budget, ma femme aura les diamants
Mais j’peux la laisser sur l’bucher, éplucher son amant
J’les blesse, le feu est brûlant, rallie-toi à ma cause
Tu nous testes, plus de turbulences qu’un Paris-Bamako
Et j’ai ma veste old school, frais jusqu’au cou
On m’demande souvent combien mon trench coats coûte
Ces rappeurs font caca dans tes oreilles, c’est d’la belle chiasse
Claque le boule de Mariane comme une belle liasse (wouh)
J’te décris ma vie en la peignant dans un monde où être libre est payant
Fuck le globe terrestre mamen, moi, j’dépasse leurs classements
Les garces veulent que j’casse la classe
Le genre de nègre qui va à Londres pour s’acheter des Clarks
Le Don, oui, pour mes gars, bonne weed, fashion week
Tirer sur les instrus à la John Wick
C’est pas une vague mais un ouragan qu’j’amène
Réussir à faire mieux, tu pourras quand? Jamais!
Quatorzième, langage crypté, vente de substances addictives
Tout l’monde passe son temps à crypter, eh
Trafic de faux papiers, arnaque à la carte
Langage crypté comme quand t’as pas la carte (ouais ouais)
Une maman agresse un employé à la CAF
Ma go au septième ciel et mon ennemi à la cave (Philly Flingue)
Trafic de faux papiers, arnaque à la carte (cash)
Langage crypté comme quand t’as pas la carte (sisi)
Une maman agresse un employé à la CAF
Ma go au septième ciel et mon ennemi à la cave (sisi)
Trafic de faux papiers
Sisisisi