8 mars 2019, 12:54 -

Fabuleux.

Une soirée de rêve. Dans un Roazhon Park en feu, le Stade Rennais a créé la surprise hier soir en s’imposant face à Arsenal (3-1) lors des huitièmes de finale aller de Ligue Europa. Auteur d’une prestation XXL, Hatem Ben Arfa a été l’un des principaux acteurs de ce succès.

L’ancien joueur de l’OGC Nice est fier de la prestation de son équipe: «J’avais à coeur de faire un bon match collectivement, je savais qu’il fallait être très bien dans les jambes et dans la tête, et puis après je me suis bien senti, comme tout le groupe. On ne peut qu’être heureux de notre prestation, et là-bas, il faudra finir le travail ».

L’ex-attaquant du PSG faisait également ses grandes retrouvailles avec Unaï Emery, l’entraîneur basque qui l’avait mis au placard lors de son passage dans le club de la capitale. Pourtant, Ben Arfa n’avait pas particulièrement un esprit revanchard: «La motivation état de faire un match solide, de le gagner et de prendre une option pour la qualification. C’était ça qui était dans ma tête. Après j’ai retrouvé le même Emery, très excité sur le banc, je regardais de temps en temps, ça me faisait un peu rire parce qu’il n’a pas changé».

L’international français a néanmoins été surpris par la ferveur des supporters rennais: «L’histoire est en train de se créer dans toute la ville, il y a vraiment quelque chose qui se passe quand on va en ville. Personnellement je ne savais pas que Rennes aimait autant le foot, c’est incroyable, il y a eu 90 000 demandes pour ce match ! C’est une terre de foot, il fallait juste que le club s’enflamme pour que tout le monde suive. Ça nous met des frissons» 

Le retour du vrai Hatem, ça fait plaisir.