26 février 2018, 14:29 -

BRAV – Bouchées Doubles

BRAV présente « Bouchées Doubles », le nouvel extrait du projet Nous Sommes

 

Paroles/Lyrics :

[Intro]
Orage, serait-ce un signe ou juste un o’ ?
Orage, serait-ce un signe ou juste un o’ ?
Orage, serait-ce un signe ou juste un o’ ?
Orage, serait-ce un signe ou juste un ?

[Couplet unique]
C’est l’genre de musique où tu sais qu’j’vais rapper longtemps
Gratter un texte qui fera m’aimer et détester l’monde en même temps
Reprends ton souffle maintenant, car y’aura pas d’break à part si l’corbillard nous attend
J’ai remis la main sur mon tout premier love, (premier flow)
Perdu d’vue depuis le temps où la FF hantait la sono
Négligé comme une ex-go
Qui aurait cru que, dix ans plus tard, tout reprennent à zéro
Qué-cho d’m’entendre à nouveau, j’en suis moi même surpris
J’m’étais dit qu’les gens m’oublieraient très vite comme [?]
Mais j’ai bien fait de ne pas parier sur ma tête
La vie un cercle et j’viens d’me faire un tour de barillet complet
Alors je sors mon premier skeud, quand d’autres stoppent leur carrière
On revient en homme, nourrit en somme de tellement d’année d’galère
Prolétaire, trop déter, quitte à chanter sans salaire
Moi j’vide mon sac pendant qu’les autres remplissent leur sac Chanel
C’est fou comme tout change mais que rien n’change
Parmi les rookies d’aujourd’hui qui portent d’autres noms, ma musique donne l’impressions de venir d’un autre monde
J’tente de m’adapter au mouv’ mais [?] on me trouve normal
On encadre pas ce qui dans la marge bouge
J’comprends mieux pourquoi certaines radios dites rap me boudent
Qu’les maisons de disques doutent, qu’les journalistes bottent en touche
Je ne passe même pas leur télé, mes clips manquent de boules
On s’fait plus connaitre par ce qu’on fait, mais parce qu’on fait les oufs
Heureusement que c’est le public qui me boost ou je serais mort en 2006 au dernier bum-al de Bouchées Double
Bref, 2017 voila que je repars et hop
J’suis pas contre eux, j’ai juste plus envie d’être avec
J’suis pas réfractaire, j’ai juste quelques fractures
J’suis pas contre le fait que parce qu’un nègre paye mes factures
Mais en attendant que revienne la paix
Oh et puis merde, j’regarde le monde s’écrouler en sifflant « Ho Happy Days »
Passer d’une option à obsessionnel
J’suis p’têt le seul rappeur au monde avec un compte niquel
Me demande pas de t’indiquer qui même, le troisième doigt est coincé
Ne fais pas de toi mon modèle, j’arrive déjà pas à m’coiffer
Y’a que vu du ciel que les cités ont l’air stylées
J’crois pas qu’ils aient de la veine ceux qui volent, si suicidés
Ça fait mal, c’est normal j’t’écris un peu ta life
Tu souhaites voir Brav, regarde-toi dans la glace
Rapport du peuple, j’pouvais pas être people
T’façon y’a déjà quelqu’un qui joue l’indien dans les Village People
Rigole, pour une fois que t’servira ta tête
Bon à rien, mauvais en tout, on ne pense qu’à la fête
Notre histoire s’écrit pourtant au pluriel alors les ordinateurs gèrent nos relations humaines
Nous sommes des uns, nous sommes des zéros
Nous sommes un, prolo

[Outro]
Orage, serait-ce un signe ou juste un o’ ?
Orage, serait-ce un signe ou juste un o’ ?
Orage, serait-ce un signe ou juste un o’ ?
Orage, serait-ce un signe ou juste un ?