8 novembre 2018, 16:45 -

En bas du bâtiment, c’est là que s’écrit l’histoire. Face aux grammes et aux heures qui disparaissent et disparaissent encore, Gianni écrit son histoire avec son sang, et la rappe avec ses tripes. D’une sincérité pure et brutale, meurtri par la vie et les souvenirs, le rappeur de Romainville nous emmène dans son univers à travers un premier EP présentant 5 nouveaux titres, puissant et cohérents, D.D.M, pour Dose De Moi.

Après quelques premiers freestyles l’an dernier et des premiers morceaux sortis sur le net en début d’année, et disponibles sur les plateformes de streaming depuis, Gianni concrétise son travail avec ce premier projet, un pochon de 5 grammes de trap gonflée à l’autotune, teintés de mélancolie, et capable de vous assommer en seulement quelques tafs. Cinq morceaux, profonds et maîtrisés, dans lesquels l’artiste prouve toute son aisance vocale, et sa facilité à intégrer la mélodie à ses flows plânants. Une ambiance brumeuse, des sonorités cloud, mais attention tout de même : Gianni n’a pas oublié de rapper, et le prouve dès l’intro, le premier gramme, Maladie. Une bastos d’entrée de jeu, pour casser les nuques et parce qu’on n’a pas le temps de faire dans le détail sur cinq morceaux. Jusqu’au dernier des cinq grammes, Des années, D.D.M. est un projet cohérent et une très bonne carte de visite pour ceux qui ne connaissent pas encore l’univers du rappeur. Cinq grammes, cinq ambiances liés par la couleur mélancolique des prods et la signature vocale du rappeur, cinq moments de vie immortalisés sur un première dose de Gianni. Déjà les yeux tournés vers le futur, déterminé et affamé, Gianni n’a certainement pas que ça à nous dire, et on attend la suite avec impatience !