16 octobre 2019, 10:38 -

Vendredi 11 octobre après le match Islande-France TF1 diffusait ‘Didier face à Deschamps’. Un documentaire qui décortique le parcours du sélectionneur. Avec la participation de sa famille et d’autres intervenants, on fait parfois face à des révélations intimes commentées par l’intéressé et racontées par des images d’archives. 

 

Le documentaire nous dépeint un portrait intimiste et sans langue de bois. On retrace son palmarès et les grandes étapes de sa carrière ainsi que ses premières années football. Rien n’est laissé au hasard et il revient notamment sur des sujets plus épineux comme le cas Benzema.

Lorsque Pierre Ménès remet sur le tapis l’absence de Karim Benzema en équipe de France, Didier répond « Si on écoute bien, je les ai dites ».

Dans les faits, Karim Benzema n’a plus endossé le maillot de l’équipe de France depuis le 8 octobre 2015. Et tant que Deschamps dirigera la sélection, l’attaquant du Real Madrid ne jouera plus en équipe de France.

« C’est un choix sportif, point barre ! Je pense que ce n’est pas un bien pour l’équipe de France. Ce n’est pas non plus pour mon plaisir ou à l’encontre de… Mais c’est parce que je considère les choses par rapport à l’équipe de France et ce que représente ce maillot. C’est tout. ». A ceux qui parlent de racisme, Didier Deschamps répond : « J’ai beaucoup de mal avec ceux qui veulent faire croire que c’est la vérité. Cela dépasse tout entendement, je ne suis pas dans le football pour ça. »

Le mot ‘Raciste’ avait été tagué sur la maison des Deschamps à l’époque de la polémique. Pourtant, le sélectionneur n’a jamais directement été taxé de raciste. En 2018, l’attaquant du Real Madrid revenait d’ailleurs lui aussi sur cette histoire dans le documentaire ‘le K Benzema’. Lorsqu’en 2016 il parlait de « cédé à une partie raciste de la France », beaucoup de médias ont appuyé la polémique et relayé ses propos en omettant d’écarter l’idée que Deschamps le soi lui-même.

 « Pour moi, le mot raciste c’est inconcevable. On a été élevé dans le partage. Je ne regarde ni les origines ni les religions. Ça ne rentre pas en ligne de compte. Les gens qui disent ça ne nous connaissent pas », s’est défendue Claude Deschamps dans le documentaire.

Proposé par Nagui, son ami de longue date, ce document inédit est à l’image du leitmotiv du sélectionneur : « on ne lâche rien ». Bien que partial, il met en lumière une facette de Didier Deschamps qu’on ne lui connaissait pas.