30 mars 2018, 17:44 -

Dinos – Les pleurs du mal

Dinos dévoile le clip du nouvel extrait de son album IMANY disponible le 27 avril, « Les pleurs du mal ».

 

Paroles/Lyrics :

[Couplet 1]
On s’déteste et on s’aime, de façon calamiteuse
Car chez nous le ciel est terne comme…
(Laisse tourner un peu le son)
On s’détéste et on s’aime, de facon calamiteuse
Car chez nous le ciel est terne comme une station de la ligne 2
Ils comprennent pas nos vies parce qu’ils savent pas c’qu’on a vécus
On pourrait faire de faux sourires mais même ça on y arrive plus
Dis aux racistes qu’on les baise
Dis à l’huissier qu’on bougera pas
Qu’il retourne se branler sur des catalogues conforama
J’ai qu’une équipe c’est ma famille, j’m’en bas les couilles de c’que l’on dit
J’suis venu au monde sans label, sans éditeur, sans maison de disques
R dans l’porte monnaie, on avait tout dans l’coeur
Papa est un homme honnête, Maman est un hustler
Tu sais là d’où j’viens, les voix s’élèvent et l’enseignement s’arrête une fois qu’l’élève dépasse le mètre 80
En fait, la vie nous a frappée en pleine figure si bien qu’de fil en aiguille on fini avec des points d’suture
On priera l’ciel, espérant qu’un miracle vienne
Les hyènes ressentent la tumeur et moi j’suis d’humeur Irakienne

[Refrain]
J’attends plus rien de personne, c’est pas les beaux discours qui réchauffent quand je frissonne
Si ma pensée profonde avait un intitulé, ça serait :
Qu’ils aillent tous se faire enculer
J’attends plus rien de personne, c’est pas les beaux discours qui réchauffent quand je frissonne
Si ma pensée profonde avait un intitulé, ça serait :
Qu’ils aillent tous se faire enculer

 

[Couplet 2]
Y’a pas d’loi dans ma ville
Ils disent que nous sommes fait à l’image de leur Dieu
Bien sur y’a pas d’noir dans la bible
Mais y’a des violeurs à l’église, dis comme ça ça paraît fou
Mais bon vu qu’ils ont pas d’barbes, j’crois qu’tout l’monde s’en bas les couilles
À la base on était roi, avec de l’or en guise d’habits
Ils sont venus nous piller, tout ça au nom du christianisme
Nos croyances sont pas les nôtres, elles sont justes esclavagistes
Croix d’bois, croix d’fer, c’est pas pour autant qu’j’irais au paradis
Débarqués en France, pensant reprendre notre argent
Mais on a fait tout l’inverse, on leur en donne bien plus qu’avant
On aurait pu rester au bled, et puis reconstruire l’Afrique mais on est dus-per au nom du fric et surtout pas du Saint-Esprit
Souvent dans l’rouge, on traverse les saisons pourpres
400 d’cicatrices, mémoire dans la peau comme Jason Bourne
J’bosse pour mon peuple, j’m’efforce d’leur ouvrir les yeux
Mais tu sais comment sont les nègres entre eux

[Refrain]
Alors J’n’attends plus rien de personne, c’est pas les beaux discours qui réchauffent quand je frissonne
Si ma pensée profonde avait un intitulé, ça serait :
Qu’ils aillent tous se faire enculer
J’attends plus rien de personne, c’est pas les beaux discours qui réchauffent quand je frissonne
Si ma pensée profonde avait un intitulé, ça serait :
Qu’ils aillent tous se faire enculer

[Couplet 3]
On vole, on saigne car chez nous y’a pas d’violentes scenes
Désaccordés parce qu’on sait pas jouer du piano…
Ni même de violoncelle
On s’imagine le pire
Quand on voit passer le Scenic
On s’fait du mauvais sang comme si on était leucémiques
On cherche un job à plein temps, mais on en trouve que dans la rue
Car les agences ne comprennent pas et Busta Flex ne répond plus
Que les frères finissent pétés, en chien et endettés
21 joints par jour comme si c’était le solstice d’été
Le daron pensait que j’deviendrais pas vu à 20 ans
La daronne pensait que j’deviendrais Baveux à 20 ans
Capitol, Sony ou Def Jam
Comprenez mon style n’est pas leur esclave
Du pez et du pez, content que ma rime te plaise
J’suis obscur, j’dors que d’un œil comme Jean-Marie LePen
On n’fait qu’rapper nos carences, nos peines et nos malchances
Qui veut la guerre prépare une avance, qui veut la paix prépare un No man’s land

[Refrain]
Alors J’n’attends plus rien de personne, c’est pas les beaux discours qui réchauffent quand je frissonne
Si ma pensée profonde avait un intitulé, ça serait :
Qu’ils aillent tous se faire enculer
J’attends plus rien de personne, c’est pas les beaux discours qui réchauffent quand je frissonne
Si ma pensée profonde avait un intitulé, ça serait :
Qu’ils aillent tous se faire enculer

[Outro]
Ouais, qu’ils aillent tous se faire enculer…
Jules…
J’éclaire ma ville
Et moi, je voudrais dire, si vous le permettez
Que la France, il faut que la France et son gouvernement sachent que : la France elle même n’intéresse plus les gens pour chercher des visas pour venir ici
Arrêtez d’utiliser l’immigration comme un timbre pour vous faire élire où pour rester au pouvoir