11 juillet 2018, 14:03 -

Incroyable. Fantastique. Les termes pourraient être nombreux pour décrire la performance des Bleus hier. En s’imposant face à la Belgique (1-0), l’Équipe de France valide son ticket en finale de Coupe du Monde pour la 3ème fois de son histoire. 20 ans après son unique victoire dans cette compétition, les tricolores peuvent de nouveau réaliser l’irréalisable. Retour sur cette soirée inoubliable.

On savait que ça allait être dur. Très dur. Sur le papier, les Diables Rouges pouvaient sembler légèrement favoris. Pas de quoi inquiéter des hommes de Didier Deschamps prêts à mouiller le maillot et aller au combat. Concernant le 11 de départ, pas de vague: on repart sur le même que celui face à l’Argentine avec une nouvelle fois Matuidi en position de milieu gauche.

Dès la première action, Kylian Mbappé donne le tempo avec une accélération phénoménale côté droit. Les Diables Rouges sont prévenus: la flèche française est « on fire ». En première mi-temps, les Bleus subissent les assauts belges emmenés par un Eden Hazard en jambe. Intenable sur son côté gauche, l’attaquant de Chelsea en fait voir de toutes les couleurs aux français et manque d’ouvrir le score à deux reprises (15e,18e).

Sergent Lloris

Avec dans ses cages un Hugo Lloris des grands soirs, la France parvient à tenir le choc. Auteur de plusieurs envolées extraordinaires, le capitaine de l’Équipe de France confirme une nouvelle fois qu’il est plus que jamais à son meilleur niveau lors de cette Coupe du Monde. Les tricolores parviennent même à se procurer des occasions dangereuses avec notamment une frappe dans la surface de Benjamin Pavard repoussée in-extremis par Thibaut Courtois (39e).

Des Bleus en patron

Dès le retour des vestiaires, les Bleus ouvrent le score grâce à un fantastique coup de tête de Samuel Umtiti sur un corner tiré par Griezmann. Libération. Le plus dur est fait: maintenant, il faut bien défendre. Les hommes de Didier Deschamps décident de subir volontairement le jeu pour mieux contrer les coéquipiers de Kévin De Bruyne. Impérial défensivement, Raphaël Varane éteint une par une les offensives belges. Le défenseur du Real Madrid sort de nouveau un match de grande classe.

La délivrance

Après de longues minutes de souffrances, l’arbitre siffle le coup de sifflet final. LA FRANCE EST EN FINALE ! 12 ans après celle perdue face à l’Italie, les Bleus ont de nouveau l’occasion de renouveler l’exploit de 1998. Une chose est sûre: le peuple français a fêté comme il se doit l’évènement. On vous laisse admirer les festivités qui ont eu lieu toute la nuit dans les rues de Paris.

Prochain rendez-vous: dimanche à 17h. Pour rentrer dans l’histoire. ALLEZ LES BLEUS !