2 février 2018, 18:16 -

HAMZA – Je m’évade

HAMZA dévoile le clip de « Je m’évade » extrait de la B.O du film Tueurs.

 

Paroles/Lyrics :

[Intro]
Yo, oh my
Faut qu’j’me taille
Oh my, oh my, oh my
Yo, yo, yo
Faut qu’j’m’évade
Yo, yo
Ouh

[Couplet 1]
Un pour la family, deux pour le cash
Police pull up et j’disparais comme Flash
Big blunt et j’évacue le stress
Bonnes qu’à montrer leurs p’tits culs dans la presse
Lean est purple comme un Game Boy Advance
Ces putes sont assoiffées de pez
J’suis pressé donc elles me sucent entre deux dièses
Ne prends pas ma gentillesse pour ma faiblesse (yah)
Je l’fais pour ma maman, ma sœur et mon frère
J’s’rai une légende même avant qu’on m’enterre
Nez à nez avec les portes de l’enfer
J’t’embrasse le front puis j’repars à la guerre
Ils pensaient que j’verrais pas la lumière (oh my)
Mais la défaite ne m’est pas familière, yo

[Refrain]
Faut qu’j’m’évade, ici-bas la vie est fade
Fuck cette maille, j’crois qu’j’en suis devenu malade
Oh my, j’fais c’que j’dois faire puis j’me taille
Oh my, jamais j’leur laisserai de failles
Faut qu’j’m’évade, ici-bas la vie est fade
Fuck cette maille, j’crois qu’j’en suis devenu malade
Oh my, j’fais c’que j’dois faire puis j’me taille
Oh my, jamais j’leur laisserai de failles

[Couplet 2]
Money bag, money bag, money bag, money bag, yo
Fuck un somnifère
J’m’endors en signant des jolis chèques
Bitch envoie deux verres de Johnny secs
J’fais du sale sur demande
J’lui en donne et puis elle en redemande (ouh), yeah, yeah
Salope, surtout t’arrête pas tant qu’je bande
Oh my, fuck cette life
J’fume un gros blunt et je fly
J’ai pas besoin d’vos médailles
Faut qu’j’m’évade, ici-bas la vie est fade
J’crois qu’j’en suis devenu malade (faut qu’j’m’évade)

[Refrain]
Faut qu’j’m’évade, ici-bas la vie est fade
Fuck cette maille, j’crois qu’j’en suis devenu malade
Oh my, j’fais c’que j’dois faire puis j’me taille
Oh my, jamais j’leur laisserai de failles
Faut qu’j’m’évade, ici-bas la vie est fade
Fuck cette maille, j’crois qu’j’en suis devenu malade
Oh my, j’fais c’que j’dois faire puis j’me taille
Oh my, jamais j’leur laisserai de failles