26 octobre 2017, 15:12 -

Heskis x Hunam – Hautes cimes

Nouvel extrait du projet GG Allin d’Heskis, le titre « Haute Cimes » feat. Hunam

Paroles/Lyrics :

[Couplet 1 : Hunam]
J’arriverai pas à me soigner par le rire
Je n’osais pas le dire mais trop s’éloignent
La vie s’est noircit, la moitié parlent de tise
Dans chaque recoin de ville, voici la devise :
« On verra demain, passe ton chemin
Mais lâche ce joint de shit, ouais
 »
J’étudie chaque technique, si dur d’y croire
Ouais je turbine pour acquérir une maitrise
Chirurgicale et stricte, réussir chaque énigme
Les victoires illuminent mon histoire
Après la virgule, l’issue finale est triste
Mieux vaut en rire et positiver tant qu’on peut
Taciturne, car j’ai perdu l’habitude des rencontres heureuses
J’écris des chansons de feu
Sans fascicule je frappe, écrase les particules
Déclenche un crash d’une magnitude rare
Le matricule H atteint d’hérésie, j’essaye d’être expressif
Et mes ennemis restent assis sur place

[Refrain : Hunam]
On avance en seigneur sur les hautes cimes
Tout à l’air sérieux
Aussi périlleux que les meilleurs numéros de cirque
Ton CV peut se résumer sur un post-it
Ne joue pas, touche avec les yeux comme dans un museum
Vite il faut qu’on quitte les lieux, fini les conneries
Tout à l’air sérieux
Aussi périlleux que les meilleurs numéro de cirque
Il faut qu’on quitte les lieux vite, on avance qu’une théorie
Mais dis moi qui fait mieux, dis moi qui fait mieux ?

[Couplet 2 : Heskis]
La pluie tombe, la terre est morte
Morale et balles s’perdent, j’ai du mal à m’dire qu’on vit une belle époque
J’te passe les détails on esquive matraques et bracelets
Fume le micro pour qu’esprits et bras s’lèvent
J’roule un doobie dans les backstages
J’fume, j’prends mon temps
Cracher des flammes, c’truc est dans mon sang
Ici les âmes s’perdent, les mères pleurent
Les balles trainent, des fils du diable tirent dans les salles pleines
Protège tes seufs frérot, le poids d’une enclume sur le bide
Mais t’es pas l’seul, frérot
Maintenant tu vis, demain t’es peut être mort
La vie c’est violent comme du sexe gore
Ou un film de Martin sese-Score
Check, mes textes sortent droit du cœur
J’aurais bien souris à c’monde pourri, mais j’suis pas d’humeur
J’suis trop vrai, parait qu’le bonheur s’trouve à côté
J’oublie tout quand j’embrasse les joues d’celle qui m’a porté

[Refrain : Heskis]
On avance sans seigneur sur les hautes cimes
Tout à l’air sérieux
Aussi périlleux que le meilleur numéro de cirque
Ton CV peut se résumer sur un post-it
Ne joue pas, touche avec les yeux comme dans un museum
Faut qu’on quitte les lieux, fini les conneries
Tout à l’air sérieux
Aussi périlleux que les meilleurs numéro de cirque
Il faut qu’on quitte les lieux, on avance qu’une théorie
Mais dis moi qui fait mieux ?