9 janvier 2019, 12:01 -

Jazzy Bazz – Cinq heures du matin

Jazzy Bazz continue l’exploitation de son deuxième album « Nuit » en dévoilant le clip du titre « Cinq heures du matin ».

 

Paroles/Lyrics :

Cinq heures du matin, j’suis déchiré sur les faubourgs
Ma vie est dure, tu peux l’habiller de velours
J’ai l’impression qu’on danse alors qu’on se tourne autour
Avant d’te rencontrer, je n’croyais pas en l’amour
Et j’vais t’appeler totalement bourré à cinq heures du matin
Ma vie est dure mais tu peux l’habiller de satin
J’ai l’impression qu’on danse alors qu’on se tourne autour
Avant d’te rencontrer, je n’croyais pas en l’amour, mi amor
J’bois du cognac, j’roule des pers’, yeah
Après l’concert la foule s’disperse, yeah
J’pense à mes thunes, à mon business, yeah
Yeah, t’imagines pas tout c’qui m’stresse, yeah
L’ivresse ne m’libère pas d’ce genre de soucis
Elle m’fait juste rouler à toute vitesse
Si j’t’appelle, j’risque de briser tout l’mystère
Tu verras à quel point j’suis solitaire
Tous les soirs, je fuis ma peine, j’attends que la nuit m’appelle
J’ai descendu la bouteille d’Rémy Martin
J’titube sur le boulevard des Italiens
J’ai toujours vu c’comportement comme une anomalie
Mais j’crois qu’j’suis prêt pour la monogamie
Je pense à toi du soir au matin
Tu s’ras mon seul remède
J’avais un cerveau mais j’l’ai perdu dans ce club de merde
(J’veux libérer ma peine) avec la nuit qui s’évapore
J’compose ton numéro mais j’en ai déjà des remords
Cinq heures du matin, j’suis déchiré sur les faubourgs
Ma vie est dure, tu peux l’habiller de velours
J’ai l’impression qu’on danse alors qu’on se tourne autour
Avant d’te rencontrer, je n’croyais pas en l’amour
Et j’vais t’appeler totalement bourré à cinq heures du matin
Ma vie est dure mais tu peux l’habiller de satin
J’ai l’impression qu’on danse alors qu’on se tourne autour
Avant d’te rencontrer, je n’croyais pas en l’amour, mi amor
J’aime trop ce sentiment d’ivresse
Y a un vrai truc entre nous deux si mon pressentiment dit vrai
J’ai 99 problèmes, j’vais m’tirer une balle à la Kurt Cobain
J’avoue qu’j’ai peur que tu m’trouves étrange mais quand tu m’as montré ton ex
J’ai su que j’avais toutes mes chances, la BM est toute récente
Si j’sors d’la route et j’plante la gova, pas grave, j’passe à Mercedes
J’roule bourré au cognac, à la vodka Belvedere
J’essaie d’paraître moins perché quand j’aperçois les flics
Comme pour plaire à cette fille qui m’plaît à mort qu’est tellement sexy
J’espère juste qu’elle est pas du genre à utiliser une perche à selfie
Réponds-moi, j’roule vers chez toi, je sais qu’tu crèches à Belleville
J’veux qu’on mène la belle vie, tu s’ras mon seul remède
J’avais un cerveau mais j’l’ai perdu dans ce club de merde
J’veux libérer ma peine avec la nuit qui s’évapore
J’compose ton numéro mais j’en ai déjà des remords