24 mars 2017, 12:00 -

L’attaquant du real de Madrid est enfin sorti de son silence en dévoilant ce qui a ressenti lorsqu’il a appris qu’il ne faisait pas partie de la sélection de l’équipe de France.

Lors d’une interview accordée à l’émission Team Duga sur RMC Sport, Karim Benzema s’est confié sur son absence de l’équipe de France.
« C’est dur. Surtout lorsqu’on joue dans un grand club comme Madrid. Il n’y a que des internationaux. C’est dur aussi parce que j’aime le foot, les gros matchs et on sait que l’équipe nationale, c’est des matchs de très haut niveau. Chaque fois que j’ai pu venir jouer en équipe de France, c’était une fierté. Donc quand je ne suis pas dans la liste, je suis déçu » a-t-il déclaré.

L’attaquant de 29 ans estime avoir suffisamment fait ses preuves. « Par rapport à ce que je fais à Madrid depuis maintenant huit ans, je pense que j’ai prouvé que j’avais encore des années devant moi en équipe de France. Ça fait un an et demi que je n’y suis plus. Je le vis mal. Certains disent que je n’aime pas l’équipe de France. Si c’était le cas, je l’aurais dit directement au sélectionneur parce que je suis un grand garçon. Mais aujourd’hui, je trouve ça injuste parce que je n’ai pas d’explication. Je suis un homme et j’aimerais avoir des explications, qu’on m’explique pourquoi on ne me sélectionne pas. Je vais garder dans ma tête que si on ne me sélectionne pas pour l’instant, c’est pour le foot, c’est qu’il y a des joueurs qui sont meilleurs que moi » a-t-il exclamé.

Karim a ensuite parlé de ses rapports avec Didier Dechamps :
« Ce que j’aimerais, c’est avoir au moins une discussion avec le sélectionneur, qu’il me dise ce qu’il pense. Il faut que je sache. La dernière fois que j’ai eu le sélectionneur au téléphone, c’était bien avant l’Euro. Il m’a dit : « Karim, je vais te dire quelque chose qui ne va pas te faire plaisir, je ne te sélectionne pas. » Sur le moment, comme j’étais très déçu, je n’avais pas besoin d’explications. Depuis, on n’a plus eu de contacts. Mais aujourd’hui, avec le recul, j’aimerais bien qu’il m’explique pourquoi il ne m’a pas sélectionné et pourquoi ça dure. Je me pose cette question tous les jours. »

Lorsque l’animateur lui demande s’il regrette ses propos dans son interview pour Marca dans laquelle il avait dit « Deschamps a cédé sous la pression d’une partie raciste de la France », Karim Benzema assume et déclare : « Je ne peux pas regretter ces mots-là parce que c’est vrai. C’est évident. Maintenant, si le sélectionneur a mal compris ou a mal lu, mais je ne pense pas parce qu’il parle espagnol, je n’ai jamais pensé une seconde que Didier Deschamps ou Noël Le Graët étaient racistes. En aucun cas. Mais s’il regrette mes paroles, j’aimerais qu’on s’appelle et qu’on s’explique. Comme ça, il n’y a plus rien… Ça peut le toucher. Mais moi, je n’ai jamais dit que c’était un raciste ».

A.M.S.B