12 mars 2020, 17:39 -

Kaza – Béni feat. Maes

 

Kaza dévoile le clip de son morceau « Béni », sa collaboration avec le rappeur Maes, extrait de son premier album Heartbreak Life : 

Paroles/Lyrics :
h, oh, wow
Ça dit quoi?
Maes
9.4.1.2.0, K.A.z.a
Ghostkiller Track mec
Cette année, j’crois qu’c’est la bonne, pour faire la monnaie, je galope
Une bitch m’appelle sur mon cala’, dans ma poche où muchos galopent
À c’qu’il paraît j’ai un talent, donc profiteurs veulent me coller
Y a six mois, j’faisais Uber Eats, maintenant té-ma les abonnés
Euro, euro, single de roro, j’ai pas sucé moi
L’ancien m’a dit « Soit pas trop pressé, vas-y doucement »
Les p’tits me disent « Kaza, s’te-plaît, prends-moi un survêtement »
J’dois faire rentrer matin, midi, soir comme four de Sevran
Sombre personnage, j’ai deux-trois kilos à vendre
J’ouvre tout, j’ferme tard, le terrain est fatiguant
J’suis dans l’fond du binks, pesette, héro’, j’fais les comptes
Oseille, kichta, j’dois faire d’la moula
J’me lève, j’me rappelle de tous mes soucis de la veille
J’suis tous les jours au charbon, j’suis tous les jours au charbon (tous les jours)
J’suis arrivé si vite qu’ils m’ont pas vu prendre l’oseille
J’suis r’parti en Louis Vuitton, j’suis r’parti en Louis Vuitton
Dieu merci, maman m’a béni, dans la cité, j’ai mes OG
J’ai compté, recompté le produit, moi, la monnaie c’est mon oxygène
Dieu merci, maman m’a béni, dans la cité, j’ai mes OG
J’ai compté, recompté le produit, moi, la monnaie c’est mon oxygène
J’ai pas compris pourquoi après huit heures d’avion, ça parle encore français
J’ai les mêmes qualités que untel pour le poste mais j’ai la peau foncée
Il faut pas mordre la main qui t’a nourri, y’a trois ballons coffrés chez la nourrice
Faut des liasses et des biens, j’ai compris très vite qu’il faut voler ceux qui nous appauvrissent
J’ai différents passés pour différents fers, différents ients-cli pour différents verres
La boulette achetée, la cinquième offerte, j’veux avoir la vue sur la Terre entière
J’ai percé, j’peux pas dire qu’j’l’ai pas voulu, trahis par l’amitié pour un bout d’shit
Maes c’est l’enclume dans un gant d’velours, plus à l’aise en Asics qu’en Zanotti
Sombre personnage, j’ai deux-trois kilos à vendre
J’ouvre tout, j’ferme tard, le terrain est fatiguant
J’suis dans l’fond du binks, pesette, héro’, j’fais les comptes
Oseille, kichta, j’dois faire d’la moula
J’me lève, j’me rappelle de tous mes soucis de la veille
J’suis tous les jours au charbon, j’suis tous les jours au charbon (tous les jours)
J’suis arrivé si vite qu’ils m’ont pas vu prendre l’oseille
J’suis r’parti en Louis Vuitton, j’suis r’parti en Louis Vuitton
Dieu merci, maman m’a béni, dans la cité, j’ai mes OG
J’ai compté, recompté le produit, moi, la monnaie c’est mon oxygène
Dieu merci, maman m’a béni, dans la cité, j’ai mes OG
J’ai compté, recompté le produit, moi, la monnaie c’est mon oxygène