14 mai 2019, 16:04 -

Kemmler – Personne

Le rappeur Kemmler a fait appel à des étudiants de l’ École de l’image des Gobelins à Paris pour réaliser le clip de son nouveau single « Personne ».

 

Paroles/Lyrics :

Couplet 1 :
J’peux pas jouer avec les gens toute ma fuckin’ vie
Faut vraiment qu’elle parle trop pour que j’bloque une fille
Tu sais que là où j’ai signé, nan, c’est pas Roc-A-Fella
Pourquoi tu m’calcules maintenant ou tu m’notifies ?
J’ai pas changé, j’suis toujours le même, mes res-frè te l’diront
J’ai juste un peu plus de liquide, un peu moins mes dimanches
Parfois, j’supporte plus ma musique et j’apprécie les silences
Parfois, j’suis absent, amnésique comme dans mes cours de science
J’veux faire de l’acting, du cinoche, j’veux toujours c’que j’ai pas
J’peux pas faire l’fou et jamais gagner comme ce con d’Vegeta, yo
Eh, j’ai vingt-neuf balais, j’sors mon deuxième album et j’fais l’intelligent comme si j’sortais d’Princeton mais
J’ai pas un diplôme, j’me rappelle plus si j’ai eu moyenne une fois
Je peux faire trois fois platine, ça calmera pas la sine-voi
J’fous l’son à fond peu importe l’heure, j’suis qu’un connard de voisin
Ça m’a rendu fou, la musique, comme des dizaines de vagins
[Refrain]
M’écoutez pas, j’suis personne, la nuit, je fais que repousser l’sommeil
Et je connais quelques personnes mais aucun lien d’amitié personnel
J’pourrais pas changer, j’ai peur d’m’y perdre ; seul, j’irai pas loin : j’ai pas l’mis-per
Ouais, j’serai jamais personne, personne, personne
[Couplet 2]
J’me tue au grec, à la vodka, ça va m’niquer la santé
J’ai les frissons quand j’entends quatre, cinq notes sur un synthé
J’suis au studio, j’écris à mort, j’suis à la maison ou dans soirée poker
J’suis pas magicien mais j’ai cicatrice sur le front comme p’tit Harry Potter
J’lis les commentaires sur YouTube, j’préfère ça au contenu
J’fais semblant d’arrêter le rap pour qu’on m’dise « continue »
Oh, qu’est-ce que j’peux faire à part m’moquer des autres ?
J’touche pas les groupies mais j’t’autorise à aller sucer mes potes
Faut qu’j’ferme ma gueule, j’dis d’la merde pour faire la rime
Dès qu’j’ai envie d’insulter sale, j’vais sur le Twitter de Marine
Ça sur ma vie qu’c’est vrai, j’suis con depuis l’CP
Demandez même à mes potes vu j’les ai jamais changés
C’est sûrement pour ça, au final, qu’j’ai pas eu moyenne une fois
Je peux faire trois fois platine, ça calmera pas la sine-voi
J’fous l’son à fond peu importe l’heure, j’suis qu’un connard de voisin
Ça m’a rendu fou, la musique, comme des dizaines de vagins
[Refrain] x2
M’écoutez pas, j’suis personne, la nuit, je fais que repousser l’sommeil
Et je connais quelques personnes mais aucun lien d’amitié personnel
J’pourrais pas changer, j’ai peur d’m’y perdre ; seul, j’irai pas loin : j’ai pas l’mis-per
Ouais, j’serai jamais personne, personne, personne