15 octobre 2019, 17:46 -

Kery James feat. Lacrim – Tuer un homme

 

Découvrez le nouveau clip des rappeurs Kery James & Lacrim, « Tuer un homme » :


Paroles/Lyrics :

[Intro]
Ce dialogue est une représentation fictive de la réalité violente qui gangrène nos quartiers. Toutes ressemblance avec les personnes existants ou ayant existé est volontaire
187

[Refrain : Kery James]
J’ai pas l’temps d’faire de la lutta libre
Jour et nuit, j’te l’dis, j’marche calibré
Un de nous deux va rester sur le sol
Je n’voulais pas mais j’vais tuer un homme
J’ai pas l’temps d’faire de la lutta libre
Jour et nuit, j’te l’dis, j’marche calibré
Un de nous deux va rester sur le sol
Je n’voulais pas mais j’vais tuer un homme
Tuer un homme
Je n’voulais pas mais j’vais tuer un homme
Tuer un homme
Je n’voulais pas mais j’vais tuer un homme

[Couplet 1 : Kery James]
Il parle de moi dans tout la ville
Me fait passer pour renoi fragile
Ce narvalo et moi on n’s’est jamais aimé, on n’s’est jamais senti, on n’s’est jamais respecté
C’est définitif, ça ne changera jamais
J’sais qu’mon petit frère a déconné
Mais la famille, c’est sacré, tu connais
J’dormais encore quand le daron est parti
J’m’en veux à mort, j’dois veiller sur le p’tit
J’suis pas du genre à chercher les problèmes mais
Si une mère doit pleurer alors ce s’ra la sienne, ouais
J’le fumerai même à contrecœur
Le petit Farid lui a r’collé un trackeur

[Refrain : Kery James]
J’ai pas l’temps d’faire de la lutta libre
Jour et nuit, j’te l’dis, j’marche calibré
Un de nous deux va rester sur le sol
Je n’voulais pas mais j’vais tuer un homme
J’ai pas l’temps d’faire de la lutta libre
Jour et nuit, j’te l’dis, j’marche calibré
Un de nous deux va rester sur le sol
Je n’voulais pas mais j’vais tuer un homme
Tuer un homme
Je n’voulais pas mais j’vais tuer un homme
Tuer un homme
Je n’voulais pas mais j’vais tuer un homme

[Couplet 2 : Lacrim]
Qui a raison, qui a tord ? Tu sais qu’on déboule en Raptor, frérot, frérot
Pour toi je pousse les rapports avec les armes de Terminator, frérot, frérot
Demba, écoute moi mon frère, on pourra plus faire marche arrière, frérot, frérot
Après ça, l’ange de la mort va nous pousser en enfer
On assumera les conséquences, et Dieu sait qu’elles seront terribles et
La cavale, le placard, les parloirs, ta mère forcément va pleurer des rivières et
Sans compter qu’on n’est pas à l’abris qu’un de nous puisse finir sur la civière et
On est des amis d’enfance, on rêvait de finir à Mexico pépère et
En plus, tout l’monde est au courant que lui a des problèmes avec toi
Qu’il le chante sur tous les toits, crois-moi, oublie Demba, t’appuies sur la gâchette
Le premier qu’ils vont péter, c’est toi
Demba, t’es pas conscient, T-Max, GP800
Demba, re-fré pas d’innocent, les liasses de billets ne pourront pas essuyer le sang, eh