30 janvier 2017, 13:00 -

Le 3 octobre dernier, durant la fashion week de Paris, la star américaine Kim Kardashian a été ligotée et cambriolée dans son hôtel. L’auteur du braquage passe enfin aux aveux…

💎💎💎

Une photo publiée par Kim Kardashian West (@kimkardashian) le


Les journalistes du site LeMonde.fr ont assisté à l’audition d’Aomar Ait Khedache devant les enquêteurs de la brigade de la répression du banditisme. En effet, la police a retrouvé l’ADN d’Omar (60 ans), dit « le Vieux », sur des serflex ayant servi à la séquestration au domicile de Kim Kardashian.
Après avoir nié les faits, le malfaiteur avoue : « Je n’aurais jamais pensé une telle ampleur. C’est parti sur une histoire de… une histoire à très basse échelle. Une agression qui a pris une escalade. Je ne sais plus quoi dire »

L’agresseur avait des informations en temps réel sur l’emploi du temps de la star.
La tentation est trop grande. Les risques minimes et le possible butin maximal. « Ce n’était pas un gros vol à main armé. Il suffisait de neutraliser le veilleur de nuit et d’accéder à la chambre (…) J’ai tout de suite été emballé. C’était une affaire très simple. Ça n’était pas un truc violent. C’est pas un braquo quoi » a-t-il précisé.

Sur place, « les choses se passent à peu près bien », explique-t-il. Vêtue d’un peignoir, la jeune femme est paniquée. « On lui prend les bijoux. (…) On la prend. La personne qui est avec moi l’a attachée sur le lit, je crois (…) Et je l’ai posée dans la salle de bain. On est redescendu. » « Avec douceur », ajoutera-t-il précisant : « Mais on n’a pas exhibé d’arme devant une femme. »

Qu’ont-ils fait des bijoux ?
« Pour que les bijoux ne soient jamais reconnus, on a pris la décision, en commun de les faire fondre. Une des personnes parmi nous s’en est occupée. Il est revenu avec des barres (…) En tout, il devait y avoir huit cent et quelques grammes, ce qui a donné un montant de euh… 25 ou 28 mille, un truc comme ça » a-t-il avoué.

13 millions d’euros dérobés, une histoire incroyable… Et huit complices présumés en prison aux côtés de celui qu’on appelle « Omar le Vieux ».

A.M.S.B