21 février 2020, 14:04 -

À tout juste 30 ans, Kofs présente son deuxième album « Santé et Bonheur » : un vœu de réussite évidemment adressé à tous ceux qui le soutiennent de la part d’un MC qui a pris le temps de mûrir comme le bon vin.

 

 

Voilà déjà un bon bout de temps que le grand barbu du quartier d’Air-Bel à Marseille fait résonner sa voix rauque et puissante dans les enceintes. Oui ça fait déjà plus de 15 ans que Kofs gratte ses textes et pensent ses rimes. Sur le devant de la scène depuis un peu plus de trois ans, d’abord accompagné de son compère Naps, l’algérien a réussi à imposer son identité dans les playlists rap et bien au-delà de son 13 ensoleillé. Il y a deux ans, Kofs en voulait, prêt à tout comme un jeune loup, la hargne du rappeur se traduisait dans un bouillant premier album V. Aujourd’hui, fort de son succès et de sa maturité gagnée à l’orée de ses 30 années Kofs dévoile Santé et Bonheur où les mélodies dansantes côtoient les story-telling trap sombre. Et ça sans fausses notes.

 

 

Forcément, pour mieux rendre compte de sa vie d’artiste et de son évolution musicale, Kofs a invité quelques copains issus d’horizons différents. Un plus qui rajoute des couleurs différentes à ce projet déjà si versatile. On retrouve donc des featurings avec Naps, Kaaris, Keezy, Kamelancien, et même Alonzo. Marseille oblige.