24 janvier 2020, 15:40 -

Après ses multiples appels à l’aide sur les réseaux sociaux, Kodak Black vient de prendre connaissance de la date de sa libération de prison.

 

Face aux multiples plaintes concernant les conditions de son incarcération, Kodak Black a été transféré dans une prison du Kentucky.

Depuis le mois de décembre, le rappeur enchaîne les appels à l’aide sur les réseaux sociaux, expliquant que des responsables de la prison de Miami tentent de le tuer. Dans un long message posté sur Instagram, il avait répertorié quelques uns des incidents.

 

Face au désespoir de son fils, sa mère Marcelene Simmons a tenu une conférence de presse en compagnie de son avocat et s’est exprimé devant les caméras : “Elle veut s’assurer que pendant qu’il est sous leur garde, il ne finira pas par mourir, donc elle est très inquiète ainsi que toute sa famille, que ces allégations soient prises au sérieux”. Très proche de son fils, elle a menacé de se suicider si son fils devait mourir derrière les barreaux : “Je veux m’assurer que mon fils va bien. Je veux m’assurer qu’ils ne tuent pas mon fils. S’ils tuent mon fils, si mon fils meurt, je vais me tuer moi aussi. Après Dieu, mon fils est ma vie pour moi. Mon fils est tout pour moi”.

 

Selon certaines sources, Kodak Black sera libéré le 14 août 2022. Il purge actuellement de 3 ans et 10 mois après son arrestation en mai 2019 pour détention d’armes à feu, et risque encore 30 ans de prison pour d’autres chefs d’inculpation…