24 janvier 2020, 15:35 -

Le Club – La maille 

 

Après les projets Série 97 & Fort 2 N et plus d’un an de discrétion, le duo originaire de Montreuil, Le Club, fait son grand retour avec un nouveau titre « La Maille ».  Dans un visuel esthétique shooté par l’unique Keasy, les deux jeunes artistes utilisent les recettes qui ont fait leur succès, des textes vrais et des refrains auto-tuné qui glissent tout seul.

 

 

Paroles/Lyrics :

Refrain : Tayz]
On court derrière la maille
Et sur le parking, j’compte ma liasse, moi, j’en aurai jamais assez
[Ces pédés chinaient ?] mon ex nana
Ici c’est Paris et sa banane
J’leur fous le naseau dans la C et puis j’me barre à Punta Cana
Et sur le parking, j’compte ma liasse, moi j’en aurai jamais assez
C’est Béréchina mon ex nana
Ici c’est Paris et sa banane, j’leur fous le naseau dans la C et puis j’me barre à Punta Cana
On fait la course derrière la maille, moi, j’en aurai jamais assez
C’est Béréchina mon ex nana
Ici c’est Paris et sa banane, j’leur fous le naseau dans la C et puis j’me barre à Punta Cana

[Couplet 1 : Tayz]
Libérable, j’te descends en Espagne, dans l’enveloppe, j’ai mis de l’espèce, de la frappe qui t’amène dans l’espace
Monnaie, monnaie pour de vrai, Jogas arrive dans vos mères
J’roule de la mousse, des problèmes j’tasse
Ne m’dis pas « je t’aime » j’vais faire le sourd
J’avance et j’vais tout droit, j’fais pas le tour
Laisse-moi un p’tit peu d’temps, j’me r’mets à jour
Les gars m’ont dit « refourre les tous »
J’me rends malade, ils font les fous
On sait qui fait les aller-r’tours
Il y a ceux qui gèrent les nanas et puis y a ceux qui gèrent le four

[Refrain : Tayz]
On court derrière la maille
Et sur le parking, j’compte ma liasse, moi, j’en aurai jamais assez
C’est Béréchina mon ex nana
Ici c’est Paris et sa banane
J’leur fous le naseau dans la C et puis j’me barre à Punta Cana
Et sur le parking, j’compte ma liasse, moi j’en aurai jamais assez
C’est Béréchina mon ex nana
Ici c’est Paris et sa banane, j’leur fous le naseau dans la C et puis j’me barre à Punta Cana
On fait la course derrière la maille, moi, j’en aurai jamais assez
C’est Béréchina mon ex nana
Ici c’est Paris et sa banane, j’leur fous le naseau dans la C et puis j’me barre à Punta Cana

[Couplet 2 : La Kanaï]
J’suis parti de rien et maintenant j’veux tout, du biff dans les mains et de l’or dans le cou
On m’a dit « c’est bien mais assure-toi que aucune personne n’oublie ton blase Laca »
Quand y a l’buzz j’veux une cala, demain ça marche plus, y a qui ?
C’est une des questions qu’j’me pose, j’cogite, la terre c’est d’la puff
C’est quoi le délire ? Ce qui sort de ma bouche, ça vaut de l’or
Ceux qui veulent me ralentir, j’les gué-lar, y en a marre, il faut ves-qui la galère
J’ai la fame mais au tieks c’est la merde, ma géné’ change la donne
J’suis dans l’binks, tous les jours, c’est la même mais on n’est plus des mômes
La roue tourne, alors j’préfère me taire, d’ouvrir ma gueule pour R
Si j’les cogne, ils vont graille à la paille, y a d’la puff à la pelle
J’entends la canaille, putain fourre-les tous
On arrive à deux dans l’game, on les pousse

[Refrain : Tayz]
On court derrière la maille
Et sur le parking, j’compte ma liasse, moi, j’en aurai jamais assez
[Ces pédés chinaient ?] mon ex nana
Ici c’est Paris et sa banane
J’leur fous le naseau dans la C et puis j’me barre à Punta Cana
Et sur le parking, j’compte ma liasse, moi j’en aurai jamais assez
C’est Béréchina mon ex nana
Ici c’est Paris et sa banane, j’leur fous le naseau dans la C et puis j’me barre à Punta Cana