16 octobre 2019, 10:42 -

Ce lundi, la Cour suprême d’Espagne a rendu sa décision dans le procès des dirigeants indépendantistes qui ont tentés en 2017 une sécession de la Catalogne. 

 

 

Neufs des douze leaders politiques se sont vus attribués des peines allants de 9 à 13 ans de prison pour sédition et détournement de fonds publics. En réaction, le FC Barcelone a partagé sur Twitter un communiqué de presse titré « la prison n’est pas la solution ». Le Barça souligne que « la résolution de ce conflit en Catalogne doit exclusivement passer par le dialogue politique » et appel à « la libération des dirigeants politiques et civiques condamnés ».

Depuis, une série de mobilisation à travers les réseaux sociaux s’est organisé. On observe actuellement dans les rues de Barcelone et des principales villes de la région des rassemblements de protestation ainsi qu’un appel à la grève générale pour vendredi. Il est encore trop tôt pour spéculer sur l’ampleur que prendront les événements, mais des blocus sur les principaux axes routiers et gares sont aussi à prévoir.