28 février 2020, 16:37 -

De belles et nombreuses sorties pour ce vendredi.

TimalCaliente

Avec Caliente, Timal s’affirme comme un MC aussi efficace sur les notes de guitares et les mélodies que les basses saturées et les bangers agressifs. En deux ans, sa palette technique s’est étoffée et celui qu’on qualifiait alors de Trop Chaud prend du galon et s’ouvre à de nouveaux horizons. En atteste les collaborations présentes sur ce 17 titres, une nouveauté pour celui qui avait choisi sur son premier album de ne laisser parler que ses performances solos. Maes s’invite donc sur le dansant et planant Ailleurs, tandis que PLK découpe la production de Promis et que Leto accélère le rythme sur le très bon Week-End. Plus mélodieux mais toujours aussi furieux, ce nouveau projet n’a qu’un objectif : faire monter la température et amener la canicule dans le paysage rap français. 


Laylow – Trinity

Voilà sûrement l’un des projets les plus attendus de ce début d’année 2020. Laylow présente ce vendredi Trinity son premier album studio, plus qu’un projet musical, cet album est construit de manière à raconter la relation amoureuse toxique qu’entretient le natif du Sud-ouest avec un programme informatique. Son nom ? Trinity comme dans Matrix. Son but ? Stimuler les émotions d’un rappeur au cœur froid et à l’esprit désabusé.

 

Pour cela, Trinity va s’inscrire dans toutes les pensées de Laylow et sa voix robotique sera présente entre chaque titre de ce projet qui en compte 22. En un peu moins d’une heure, Laylow peint la scène chaotique que doit être son esprit entre vie d’artiste qu’il déteste, vieux démons qui le hantent, questionnements sur sa vie et bien sûr doutes amoureux. Trinity, c’est ce genre de projet nouveau qui nous fait dire que nan le rap ne tourne pas en rond. Grâce à des productions éclectiques, un malin jeu sur le mixage des effets et des voix, cet album profite de multiples ambiances sans jamais se perdre. De plus, les featurings de Trinity viennent contraster un projet dominé par la voix planante de Laylow. Un casting cinq étoiles composé de Wit., S Pri Noir, Jok’Air, Lomepal, et même Alpha Wann qui livre un couplet saisissant sur le ténébreux Vamonos.


Tengo John – Temporada

De son côté, Tengo John revient sur le devant de la scène avec sa nouvelle mixtape Temporada. Marqué par une rupture douloureuse, le rappeur natif du 94 exorcise son mal-être dans son septième projet. Un format long qui réunit 19 titres pour 57 minutes de sonorités éclectiques menées par une thématique commune : le chagrin amoureux. Accompagné notamment par le talentueux PH Tregano à la production, Tengo John dévoile plusieurs facettes sur cette nouvelle mixtape. Parfois kickeur, parfois chanteur, Tengo démontre son habilité à jongler entre ambiances, refrains mélodieux et couplets techniques kickés. Le planant Décontenancé s’oppose par exemple au furieux banger qu’est MTM en featuring avec les versatiles Di-Meh et Cinco. Et des invités, il y en a sur Temporada. Une sélection d’artistes variées où l’on retrouve Captaine Roshi, Jok’Air, Krisy, DJ Yung Vamp, Loveni, Slimka, Salakid ou encore la talentueuse Anna Kova qui sublime le titre Transformé.


YUZMV YUZMV

Voilà un des rappeurs sur qui il faut compter cette année. Nous vous avons déjà parlé de l’ovni qu’est Yuzmv, mais pour mieux comprendre celui qui se cache derrière ces bandages, il vous faudra écouter le premier album éponyme de ce talent venu de Perpignan. Saisissant, poignant et neuf, ce premier album profite d’influences variées : trap, électro, pop, et même variété. Si bien que Yuzmv se plaît aussi bien dans l’égo-trip du turbulent Vagabond que dans l’émotion pure d’un morceau piano-voix comme Danse Endiablée. Pas de barrières donc pour Yuzmv qui marque grâce à des textes profonds et une mélancolie touchante. Ce premier projet, c’est la carte de visite d’un rappeur qui vient souffler un vent de fraîcheur sur la scène française. Un projet que le jeune artiste a largement produit en compagnie de beatmakers tels que Beatsbymantra, Ansley Ford ou encore Bruno Dias et Kocham. Finalement, cet album se termine par trois titres qui résume bien ce qu’est Yuzmv : le tragique Qui en featuring avec Lola, l’entraînant Ensemble et l’énigmatique et puissant Djinn Amoureux.


Naps Carré VIP

Le rap marseillais aussi est de sortie ce vendredi avec un nouvel album de Naps, la tête d’affiche du label 13e Art. Le natif d’Air Bel présente un 21 titres, huit mois après avoir séduit son public avec On est faits pour ça. Carré VIP est un nouveau projet dansant et ambiançant comme sait si bien le faire Naps. Sur des productions de Bersa, Chefi, DIIAS ou encore RJacksProdz & Masta, Naps fait ce qu’il sait faire de mieux : des morceaux dansants emplis du slang si chère aux rappeurs des Bouches-du-Rhône. Côté thématique, on retrouve des thèmes récurrents du répertoire Naps : valeurs de la banlieue, lifestyle d’un rappeur qui a réussi, femmes et évidemment soirées et grosses bouteilles dans le carré. Pour ponctuer un peu sa musique, Naps s’est entouré de grosses pointures du rap français comme Vald, Ninho, SCH, Maes ou encore Soolking.


Squidji Brahmā

Originaire de Paris, Squidji présente la première partie de sa mixtape avec le projet Brahmā. Un premier jet pour celui qui avait notamment briller avec Loyal sur la mixtape Attaque de Captaine Roshi. Entre rap et chant, Squidji propose un univers coloré où se côtoie les sons sentimentaux comme Mea Culpa et les sons bangers planants à l’image du titre Apache. Sa gestion de l’auto-tune et des ambiances permet à Squidji d’enchaîner les titres sans redondance dans un projet court de 8 titres où l’on ne s’ennuie pas. Sur ce point les productions hétérogènes de Veek, 80’Boi, HVSH et Zareks permettent au jeune MC d’étaler ses capacités dans une unité musicale qu’on apprécie. Un premier projet prometteur pour Squidji qui nous propose une jolie ballade enivrante en cette fin de février.


Lil Baby – My Turn

C’est LA sortie US de cette semaine. Lil Baby présente avec My Turn un deuxième album fort d’une sélection de featurings pensée pour créer des hits. Évidemment son compère de longue date Gunna pointe le bout de son nez sur les violons d’Heatin Up tandis que le reste du projet accueille Future, Lil Uzi Vert, Lil Wayne, Moneybagg Yo, Young Thug, 42 Dugg et Rylo Rodriguez. C’est d’ailleurs en compagnie de ce dernier que le natif d’Atlanta brille sur les notes de piano et les 808 de Murda Beatz avec le très bon Forget That. Sur cet album, Lil Baby démontre une nouvelle fois que ses flows s’adaptent à une multitude d’instrumentales différentes. D’ailleurs la liste des producteurs de ce projet à de quoi donner le tournis : ATL Jacob, DJ Paul, Fabio AguillarrHit-Boy, Keanu BeatsMurda Beatz, Quay Global, Tay Keith, Twysted Genius, Tyler Armes et Wheezy. Beaucoup de pointures du milieu qui offrent différents terrains de jeu à Lil Baby qui oscille entre véritables bangers made in ATL et ballade plus sentimentales et mélodieuses comme l’illustre Catch The Sun, la bande originale du film Queen & Slim.


Zaytoven, Lil Yachty, Lil Keed & Lil Gotit A-Team

Ce vendredi est chargé en sortie venue d’Atlanta puisque le producteur, pianiste et Dj Zaytoven présente un album collaboratif en compagnie d’une triade de Lil talentueux. Connu pour avoir produit d’énormes artistes comme Gucci Mane ou encore des bangers historiques comme Versace des Migos, Zaytoven réunit Lil Yachti, Lil Keed et Lil Gotit pour ce projet inédit. Au menu, on retrouve évidemment un grand nombre de titres aux 808 saturées adaptées aux flows versatiles de ce trio d’artistes. A-Team, c’est une suite de 10 bangers qui s’écoute vite et propose un joli moment de turn up pour tous les amateurs du genre. On remarquera une fois de plus l’aisance du talentueux Lil Keed qui fait carton plein sur Real Slime. 


Young NudyAnyways

Outre-Atlantique, c’est un autre phénomène qui a agité la planète rap cette semaine. Après avoir marqué les esprits en 2019 avec un album collaboratif de haute qualité avec Pierre Bourne, Young Nudy démarre 2020 avec son premier album studio. Véritable épreuve du feu, un premier projet n’est jamais simple à concevoir et Nudy présente ici un 16 titres qui font mouche. Pour ça, le natif de l’est d’Atlanta s’est entouré à la fois de producteurs en qui il a confiance comme Coupe, Dj Marc et son fidèle acolyte 20Rocket, mais aussi de pointures du milieu comme Jake One. Pas de featurings au programme de ce projet, mais ne vous inquiétez pas les sons s’enchaînent sans redondance et Young Nudy s’affirme une nouvelle fois comme une des têtes à suivre de près aux USA. Mention spéciale aux très bons morceaux que sont GTA Lifestyle et Blue Cheese Salad.


G Herbo PTSD

On termine cette longue review des sorties de ce vendredi avec G Herbo et son nouvel album PTSD. Connu pour ses prouesses dans la Drill, le natif de Chicago met de l’eau dans son vin et dévoile un album aux multiples influences. À l’aise sur des productions « old-school » comme sur son Intro, G Herbo se plaît à alterner les flows et à surprendre son public.  Pour cette nouvelle sortie, G Herbo fait appel à un casting prestigieux composé notamment d‘A Boogie Wit da Hoodie, Lil Durk, Chance The Rapper, Juice WRLD, 21 Savage, Polo G et même Lil Uzi Vert. Si il y a bien une chose à retenir de ce projet, c’est son caractère éclectique grâce notamment à des productions variées.