20 décembre 2018, 12:49 -

Quand il n’est pas en prison, ou en train d’uriner sur des billets, Lil Pump passe une grande partie de son temps en studio où il peaufine son prochain album. 

Il vient d’ailleurs de dévoiler un nouveau titre, Butterfly Doors, dont il a improvisé une petite chorégraphie sur son compte instagram. 

Le hic, c’est que les paroles et sa petite choré n’ont pas été du goût de certains internautes qui ont accusé la star de 18 ans de racisme « anti asiatique ». 

En effet, la punchline Butterfly doorthey call me Yao Ming cause my eyes real lowching chongqui signifieButterfly door, ils m’appellent Yao Ming (ancienne star chinoise du NBA) parce que mes yeux sont très bas, ching chong » n’est pas passée. Surtout qu’il fait le signe des yeux bridés sur son visage.

Un rappeur chinois l’a même clashé sur un morceau appelé « Fuck Lil Pump ». 

Il s’adresse directement au jeune homme en disant : 

“The fact is you and white racists the same/Respect yourselfyou’ve suffered the pain/You don’t know anything ’bout the history/’Cause you a nation of immigrants, and if you really won’t take it seriouscheck it out on those Indians”.

Qui signifie: « en fait, toi et les racistes blancs vous êtes pareils, respecte-toi, tu as souffert. Tu ne connais rien de l’histoire, parce que tu es un pays d’immigrants, et si tu le prends pas le truc au sérieux, va vérifier chez les indiens ».