11 avril 2018, 18:02 -

On aurait presque envie de rêver avec eux lorsqu’on entend leur mythique « You Will Never Walk Alone ». D’abord car on aime Anfield et son incroyable ambiance mais surtout pour l’incroyable football que l’équipe procure depuis le début de la saison. Si on kiffe les Reds, c’est aussi car ils font, avec l’AS Rome, office d’invités surprises dans ce carré final européen. Celui de la plus prestigieuse compétition de football en Europe.

 

 

Klopp vise le trône

Si les Reds proposent un jeu aussi alléchant, c’est en partie grâce à son entraîneur Jürgen Klopp.

Depuis son arrivée en 2015, le technicien allemand a petit-à-petit fait gravir les échelons (finale de C3 en 2016, 4ème de Premier League l’an dernier) au club anglais afin de le faire revenir sur le devant de la scène européenne.

2012/2013 a réussi à créer une équipe à son image : hargneuse et pleine de caractère. Grâce à sa « touche », les joueurs de Liverpool produisent désormais l’un des plus beaux jeux d’Europe basé sur la vitesse dans les projections vers l’avant et le pressing haut.
Celui qui avait hissé le Borussia Dortmund en finale de Ligue des Champions lors de la saison

C’est grâce à cette philosophie de jeu que Jürgen Klopp a, hier soir, une nouvelle fois fait tomber le patron de ce game, le duc Pep Guardiola. L’Allemand est devenue la bête noire de l’entraîneur des Skyblues.

 

 

Salah, le D.U.C d’Anfield

C’est la véritable force de Liverpool cette saison: son trio offensif constitué de Sadio Mané, Roberto Firmino et de l’incontournable Mohamed Salah. En particulier le dernier qui n’est probablement plus à présenter.

Du haut de ses 39 buts (dont 9 en C1) et 11 passes décisives toutes compétitions confondues cette saison, il est devenu le véritable pharaon d’Anfield. L’attaquant des Reds peut désormais s’asseoir à la table des meilleurs joueurs du monde. Le Ballon d’Or, ça se dit comment en arabe ?

 

On vous laisse même kiffer avec la vidéo de son but accompagné d’une musique que vous allez sans doute vite reconnaître.

Firmino-Sané, le featuring parfait

Attention tout de même à ne pas réduire la performance de cette attaque de choc à l’attaquant égyptien. Avec 7 buts pour Mané et 9 pour Firmino (un record pour un joueur de Liverpool), les deux coéquipiers de l’ancien de la Roma réalisent également une campagne européenne fantastique.

Soit 25 buts inscrits par le trio offensif des Reds en 10 rencontres. Pour les nuls en maths, cela fait donc une moyenne de 2,5 buts/match pour les 3 fantastiques. De quoi donner des frissons aux plus grandes équipes.

 

On ne sait pas jusqu’où leur parcours va durer mais on continue de se régaler à chaque match de Liverpool. Et pourquoi pas aller jusqu’au bout ? 13 ans après leur exploit historique face au Milan AC, Klopp semble bien décidé à ramener la Ligue des Champions à Anfield. Pour remercier ses incroyables supporters et faire rêver tous les fans de football

 

 

Par Maxime Girot