4 novembre 2019, 18:15 -

Luidji – Système

Même réalisateur, mêmes acteurs, et même esthétique, Luidji offre une suite au clip du morceau « Tu Le Mérites » avec celui de « Système », tout deux extrait de son album Tristesse Business Saison 1.

 

Paroles/Lyrics :

[Intro]
*tousse*
Yeah

[Couplet 1]
J’avais dix mille euros, j’me sentais riche et beau
Je désertais l’université pour mes idéaux
Des chimères à mes pieds, mon amour sur le dos
Je la trouve moins belle que la veille
Moins belle que la veille
Elle est toujours belle, juste moins belle que la veille, ouais
Moins belle que la veille, j’sens qu’elle perd confiance en elle
Elle me dit : « Luidji, j’ai pas dormi, je sais que je t’ennuie
Quand j’te réveille dans la nuit mais j’ai encore fait ce mauvais rêve
Où je vois celle qui, celle qui m’avait promis t’avoir rayé de sa vie
Poser ses mains sur ton visage et te faire des dingueries
Puis je vous vois gole-ri, j’en fais des insomnies
Et je me réveille à bout de force quand j’la vois porter ton gosse »

[Pont]
Mon cauchemar est si réel et ça me tape sur le système
Mon bébé me tape sur le système, le système, le système
Et tout ça me tape sur le système
Mon bébé me tape sur le système, le système, le système

[Couplet 2]
J’ai laissé passer le temps, pensant qu’il allait tout réparer
Mais même mon allié m’a trahi, en amour, c’était ma première fois, j’étais donc si naïf
Les semaines passent et je suis rongé par mes torts, rongé par le remord
J’me sentais vide et mort, pourri d’l’intérieur, alcool, weed et fast-food
L’âme qui coule vers des niveaux toujours inférieurs
J’passe mes journées sur le sofa, jamais celui d’chez moi, tellement anxieux
Même la madre voit qu’le fiston perd des ch’veux
Fallait qu’j’me sente mieux et c’est le plus triste
J’ai tout avoué par amour mais surtout par égoïsme
Elle a pas pleuré tout d’suite, le choc est si brutal
Son cerveau crache de la morphine
Elle est restée fixe et l’plus beau dans tout ça, c’est
C’est qu’elle m’a souri
Elle m’a souri et le temps s’est arrêté comme entre l’éclair et l’tonnerre
Comme entre la détonation et l’impact de la balle puis elle a fondu en larmes
« J’avais raison depuis l’début, mec, t’as pas honte ?
Toutes mes amies, toute ma famille t’a défendu
Elle m’a volé mon homme, elle m’a volé mon gosse
Puis elle m’a frappé de toutes ses forces
T’as attendu un an pour me l’avouer
C’est comme si tu m’avais tuée deux fois »
Elle a pleuré chaque soir pendant des mois mais j’restais là, j’avais pas l’choix
J’voulais pas faire le lâche plus que j’l’étais déjà, j’l’ai jetée en enfer
Mes excuses comme un petit pansement sur sa fracture ouverte
Je l’ai perdue