17 juin 2019, 16:07 -

L’heure du mea culpa. 

Bientôt cinq ans que le monde du football a connu l’un des gestes les plus incompréhensifs de son histoire. Rappelez-vous ce 24 juin 2014 où, lors d’une rencontre en phase de poules de la Coupe du Monde entre l’Italie et l’Uruguay, l’attaquant uruguayen Luis Suarez a mordu à trois reprises le défenseur italien Georgio Chiellini.

Un geste qui aura éloigné des terrains le numéro 9 de la Celeste pendant trois mois.

Dans un entretien pour Fox Sport, l’attaquant du FC Barcelone raconte avoir avait très mal vécu la suite des événements.  « Ma femme m’a demandé ce qui s’était passé et je lui ai dit que nous nous étions seulement affrontés. Je n’ai pas accepté la réalité et c’était une grave erreur. Je me suis tourné vers des psychologues et cela m’a beaucoup aidé à accepter les erreurs et à grandir. J’ai beaucoup souffert, j’étais vraiment méchant, pour ma femme, pour mes enfants, pour mes amis. »

Faute avouée, faute à moitié pardonnée ?