22 novembre 2017, 13:06 -

Le décès du rappeur emo Lil Peep, mort d’une supposée overdose, a provoqué de nombreuses réactions de rappeurs sur les réseaux sociaux. La toile s’est scindée en deux et les rappeurs de la génération « Old School » ont vivement critiqué ceux de la « New School ».

Leur intention était de dénoncer les effets de la drogue de façon à ce que les jeunes qui écoutent du rap ne banalisent pas le Xanaxsirup et autres addictions nocives à l’organisme. Master P, Pete Rock, Russ et bien d’autres ont « fait la morale » aux jeunes sur leurs réseaux sociaux…

Face à cela, le rappeur 21 Savage a tenu à défendre ses compères en publiant un long message sur Twitter en expliquant qu’il ne faut pas blâmer la nouvelle génération du rap, car les problèmes de drogue ne datent pas d’hier. 

« Pourquoi tant de ‘rappeurs OG’ jugent-ils la nouvelle génération ? Ils affirment que nous faisons de la musique de drogués, comme si faire de la musique de dealers comme eux était une meilleure chose. Quelle est la différence ? » explique-t-il avant de poursuivre :

« Les artistes sniffent de la cocaïne et fument du crack depuis les années 70 et 80, l’auriez-vous oublié ? Au lieu d’être là à juger, pourquoi ne pas vous-mêmes changer ? Si le message de l’ancienne génération était si avisé, pourquoi tant de nos parents nous ont abandonné pour le crack ? »

Le jeune homme a ensuite conclu : « Notre musique reflète ce qui se passe dans notre communauté. Tout ce que nous faisons, c’est nous servir de notre talent pour échapper à cette communauté. »