30 octobre 2019, 11:15 -

Comme chaque année, la National Basketball Association accueille une myriade de nouveaux joueurs désireux de faire leurs preuves et de marquer l’histoire de la ligue. Un prix est dédié au meilleur joueur dans sa première année : le Rookie of the Year.

Brooklyn, le 20 juin dernier. Ils sont environ une centaine de joueurs assis dans le Barclays Center à attendre le moment fatidique : l’appel de leur nom sur scène. Le joueur découvre alors la franchise qui l’a choisi comme nouvelle recrue. Un ordre de choix est installé entre toutes les équipes en fonction du classement de la saison passée et d’une loterie. Ainsi, les jeunes pousses les plus prometteuses viennent gonfler les rangs des équipes les plus faibles.

Cette année, le moins que l’on puisse dire, c’est que la Draft a été très disputée et très médiatisée. Si bien que les rookies n’ont jamais été autant sur le devant de la scène et la bagarre pour le titre de Rookie de l’année est devenue un feuilleton que tous suivent avec attention. Pour vous aider à y voir plus clair, on fait le point sur les 3 favoris de ce titre.

 

Le phénomène Zion Williamson 

  • Âge : 19 ans
  • Taille : 1,98 m
  • Poids : 129 kg
  • Poste : Ailier / Ailier Fort
  • Équipe : New Orleans Pelicans

C’est le nom qui excite la planète Basket depuis un peu plus d’un an. Le natif de la Caroline du Nord est ce qu’on appelle “un freak”, comprenez un joueur au physique impressionnant et aux capacités athlétiques surhumaines. Car oui, un grand colosse de presque 2 mètres pour plus de 120 kg qui saute à un peu plus d’un mètre du sol, lors de ses tests à Duke, c’est tout sauf normal. Puissant, rapide, furieux, autant d’adjectifs qui correspondent à un joueur taillé pour la raquette qui impressionne par son explosivité. 

Zion est simplement une machine, un rouleau-compresseur capable de traverser le terrain à une vitesse impressionnante, rentrer dans la raquette sans craindre les défenseurs avant d’exploser l’arceau d’un dunk surpuissant. Vous imaginez déjà la chair de poule le long de votre bras ? C’est ça l’effet Zion. Le jeune prodige a fait les beaux jours de l’équipe universitaire des Duke, avec un bilan incroyable : 33 matchs avec 22 points de moyenne, 9 rebonds et 2 interceptions par match. Et que dire de l’engouement médiatique fou qui a entouré le joueur tout au long de ces derniers mois. Les fans n’en finissaient plus de compiler ses meilleurs mouvements, même ceux des entraînements, pour illustrer ses capacités hors norme.

Logiquement, Zion a été drafté en première position lors de la Draft NBA de 2019. Un véritable honneur qui l’amène donc directement à la Nouvelle-Orléans et sa franchise des Pelicans. Là-bas, il y a fort à faire. L’équipe a perdu Anthony Davis, son ailier fort mythique, le jeune Zion est donc attendu comme le messie. Pourtant, l’excitation retombe vite. Le jeune espoir se blesse lors d’un match de pré-saison, une lourde déchirure du ménisque qui aurait pu l’écarter des parquets pour toute l’année à venir. Coup dur pour le jeune talent que tous voyaient déjà au sommet. Mais le prodige est déjà sorti du bloc, il se présente également aux matchs de sa franchise. Et le staff des Pelicans est confiant quant à son rétablissement. Zion pourrait même faire son retour avant 2020. De quoi encore prétendre à un titre de Rookie of the Year si le reste de la saison est phénoménal à l’image de ce joueur.