13 novembre 2019, 11:53 -

Il est temps de terminer cette série de pronostics NBA avec le titre que chaque joueur cherche à obtenir : le Most Valuable Player of the Season ou MVP.

    

C’est en 1955 qu’est introduit le titre de MVP. À l’époque, c’est Bob Pettit qui remporte le premier trophée consacré au meilleur joueur de National Basketball Association. Depuis, être MVP est une consécration, un objectif et même plus : un rêve pour la majorité des basketteurs évoluant au sein de la ligue. Les plus grandes légendes de ce sport ont obtenu ce trophée qui indéniablement forge la légende d’un joueur, pêle-mêle on y retrouve : Michael Jordan, Lebron James, Kareem Abdul-Jabbar, Steve Nash, Larry Bird ou encore Iverson.

 

Chaque année, c’est donc un panel de journalistes qui désigne le meilleur joueur de la saison. Chacun d’entre eux désigne ainsi cinq joueurs classés par ordre de préférence, à cela s’ajoute un bulletin issu du vote du public sur internet. Ce ballon d’or de la balle orange est attribué au joueur ayant eu les meilleures performances lors de la saison régulière. Ainsi chaque match devient une borne dans la course au titre de MVP. Chaque soir, c’est l’occasion de gonfler les lignes de statistiques de la saison pour chaque prétendant à cette récompense. Évidemment, les résultats globaux de l’équipe sont aussi pris en compte, il est en effet très rare de voir un joueur devenir MVP si sa franchise ne dépasse pas les 50 victoires dans la saison. Sauf quand on s’appelle Westbrook et qu’on accumule 42 triples doubles pour seulement 47 victoires avec le Thunder de 2016-2017.

 

 

L’an passé, c’est Giannis Antetokoumnpo des Bucks de Milwaukee qui a remporté le titre au terme d’une saison stratosphérique où Paul George et James Harden se battaient également pour la récompense. Cette année, les cartes sont-elles vraiment redistribuées et qui sont les favoris pour ce titre de MVP 2019-2020 ? On vous donne nos pronostics.

 

Giannis Antekoumnpo

 

Statistiques (moyenne par match)

 

  • Matchs : 10
  • Points : 29,7
  • Rebonds : 14,3
  • Assists : 6,8

 

Le Greek Freak est certainement le nom qui se place en tête de cette liste de favoris pour le titre de MVP. Détenteur du titre, le joueur grec de 24 ans a forcément à cœur de réitérer l’exploit de la saison dernière. Les Bucks ont en effet traumatisé la conférence Est avec un bilan stratosphérique de 66 victoires et une première place de conférence amplement méritée. Cette superbe performance, les cerfs de l’Est la doivent à un ailier fort qui a littéralement explosé toutes les raquettes de la ligue.

 

Fort de ses 2,11 m pour 110 kg, Giannis est le genre de joueur difficile à arrêter lorsque ce dernier part pour scorer. Athlétiquement, Giannis peut enchaîner les longueurs de terrain, assurant ainsi des blocks défensifs meurtriers et des contres en transitions assassins. Sa botte secrète ? L’eurostep, qu’il utilise sans modération pour atteindre l’arceau. L’ailier fort s’envole donc souvent dès l’entrée de la raquette pour claquer des dunks tout en puissance, qui traumatisent bon nombre de défenseurs de la ligue. Très offensif, le Greek Freak semble être inarrêtable dans les phases de transitions. À tel point que scorer 25 points ou plus n’est qu’une formalité pour celui qui culmine déjà à 29 points de moyenne cette saison.

Cependant, Giannis a également montré quelques faiblesses notamment lors des playoffs ou même pendant la coupe du monde de l’été dernier. Parfois, la pression est trop forte pour le jeune joueur qui doit assumer le rôle de leader d’une équipe qui compte tout faire pour remporter une bague. Le schéma de jeu des Bucks repose en effet grandement sur les capacités offensives de la bête de Milwaukee. Désormais, Giannis le sait, les yeux sont braqués sur lui, les défenses se concentrent sur ses actions et il en est d’autant plus difficile de performer.

View this post on Instagram

Leave it all out there… #LockedIn

A post shared by Giannis Antetokounmpo (@giannis_an34) on

Même si pour l’heure cela ne l’empêche pas de démarrer la saison en quasi triple double permanent. Le phénomène démarre même sur les chapeaux de roue avec un nombre de rebonds et d’assists en constante augmentation. Cette 7e saison en NBA sera aussi déterminante pour Giannis qui doit développer son arsenal offensif à l’extérieur de la raquette. Et c’est notamment sur les trois points qu’il devra prendre ses responsabilités après le départ de Malcom Brogdon cet été et la récente blessure de Khris Middleton. En somme, Giannis Antetokoumnpo semble bien parti pour conserver son titre de MVP. Mais le prodige européen n’est pas le seul prétendant à ce titre suprême.