10 décembre 2019, 12:24 -

Népal – Daruma

 

Quelques jours après « La-bas », l’entourage du rappeur Népal dévoile le deuxième extrait de son album Adios Bahamas, « Daruma ».

Découvrez le clip dès maintenant :

 

Paroles/Lyrics :

[Refrain]
C’est sûrement facile de parler, là-bas j’finirai par y aller
J’brasse dans une mare de pétrole, pas envie d’répondre à des ordres
Ils ont fait des bateaux en papier, sans mentir j’aurai rien sans parier
Surfe sur la vague de mes torts, plus l’temps d’répondre à des hommes, hey ya
Si l’occasion passe, j’la fais circuler
Si l’occasion passe, j’la fais circuler

[Couplet 1]
On sait très bien comment faire ici, tire-les vers le bas, ils t’félicitent
Leur avis n’a pas la même valeur, leur vie n’a pas la même saveur
Mais tu considères ça comme des récits, ta conscience te mènera vers des récifs
Noyé dans rivière de malheurs, RDV on s’rappelle t’à l’heure
Et y’a ces rêves qui m’empêchent de dormir, ces choses qu’on fait juste pour l’adrénaline
Ils ont fait tout pour, on n’est jamais parti, toute ma ville dans un état léthargique
Si j’peux fly, j’dois penser à l’atterrissage
Concentré sur l’time, c’qui m’ferait changer d’paysage

[Refrain]
C’est sûrement facile de parler, là-bas j’finirai par y aller
J’brasse dans une mare de pétrole, pas envie d’répondre à des ordres
Ils ont fait des bateaux en papier, sans mentir j’aurai rien sans parier
Surfe sur la vague de mes torts, plus l’temps d’répondre à des hommes, hey ya
Si l’occasion passe, j’la fais circuler
Si l’occasion passe, j’la fais circuler

[Couplet 2]
En équipe comme les Avengers, ouh wow
Ramène le blé pour la mansion, ouh wow
Plus de va-et-vient qu’un flanger, ouh wow
On n’a pas choisi cette existence mais on en paye le prix
Notre monde ou bien cette vie
Est-c’que j’vois cette réalité comme une projection d’mon esprit ?
J’essaye juste de vivre, han
Avance vers la cime

[Refrain]
C’est sûrement facile de parler, là-bas j’finirai par y aller
J’brasse dans une mare de pétrole, pas envie d’répondre à des ordres
Ils ont fait des bateaux en papier, sans mentir j’aurai rien sans parier
Surfe sur la vague de mes torts, plus l’temps d’répondre à des hommes, hey ya
Si l’occasion passe, j’la fais circuler
Si l’occasion passe, j’la fais circuler