24 avril 2019, 11:45 -

L’entreprise qui montait l’échafaudage autour de la flèche de la cathédrale a reconnu que certains de ses employés n’avaient pas respectés l’interdiction de fumer sur le chantier de Notre-Dame de Paris

Les enquêteurs auraient retrouvé sept mégots sur le site.

le porte-parole de l’entreprise précise, qu’« en aucun cas, un mégot mal éteint peut être à l’origine de l’incendie de Notre-Dame de Paris ».