4 janvier 2020, 15:46 -

Ca y est, 2019 est derrière nous et désormais, c’est vers une nouvelle décennie que se dirige la planète rap français. Sur son orbite musicale, cet astre aux multiples facettes croise quelques jeunes comètes brillantes. Dans ce tableau imagé de notre paysage musical, la sélection de fin de semaine joue le rôle minutieux et implacable de la NASA, en regroupant le meilleur des clips sorties avant le week-end. 

 

 

Coyote Jo Bastard – Muchas Gracias

C’est avec Coyote Jo Bastard que l’année 2020 démarre. Et quoi de mieux qu’un clip empli du soleil de Marrakech pour démarrer une année déjà bien froide. Dans « Muchas Gracias », Coyote Jo s’amuse sur la production dansante de Westr8Studio à grands coups de gimmicks en espagnols et d’égotrip autotuné. Un titre magnifiquement mis en images par Keasy à travers des panoramas du désert marocain et quelques plans d’une villa où Coyote se la coule douce au soleil. 

 

HoosPaid in Full #6

« C’est le retour du Paid in Full 6″, rien de plus clair dans cette phase de Hoos qui revient donc avec un nouveau freestyle. Sa série Paid in Full avait fait connaître l’artiste, il y a de ça 4 ans. Pour ce grand retour, le rappeur originaire de Fréjus n’a pas fait les choses à moitié. Hoos a ainsi voyagé jusqu’à Milan pour offrir un clip scénarisé à ce morceau qui s’articule autour du banditisme. Le clip est réalisé par Alessandro Murdaca, un réalisateur italien habitué à collaborer avec le MC. 

ChichSeul 

Pour Chich, l’année commence tout en douceur. Les couleurs ont déserté la nuit solitaire d’un Chich errant dans les rues parisiennes. C’est ainsi que Director MOD illustre le titre « Seul », quatrième extrait de la mixtape « Französisch« . Chich met de côté sa belle, le temps d’une nuit, pour chanter ses états d’âme et son besoin de solitude malgré son amour profond. Un titre lancinant où la voix du rappeur fait écho à la production cloudy signée Shadow prod. Parfait pour vos nuits d’hiver que vous soyez « Seul » ou accompagné.

 

Lefa – Pause

Alors que tout le monde fonce déjà dans cette nouvelle décennie, Lefa, lui, marque une « Pause ». Un temps d’arrêt nécessaire à un rappeur qui jette ses regards sur sa peur de la célébrité et son éternelle envie de briller, dans ce nouvel extrait de son album « Fame« . Sur un doux fond de couleur bleu ciel, l’ancien de la Sexion rappe et incarne son morceau introspectif, seul face à la caméra, seul face à son public.

 

Jarod – Termine 2019

Que ce serait une fin d’année sans un nouveau freestyle de Jarod ? Depuis 2012, le MC marque toujours la fin d’année avec un freestyle qui envoie punchlines sur punchlines. Et forcément, en 2019, Jarod ne change pas la recette : production survitaminée, flow rapide, gimmicks percutants. Ce nouveau freestyle arrive comme un uppercut dans les oreilles, tant mieux le Caméléon est déjà sur le ring dans un clip entièrement tourné en Thaïlande, par Dalton Smithee.

 

Meryl ft Le motif – La Brume

La toplineuse préférée de votre rappeur préféré s’entoure du producteur Le Motif pour son nouveau titre « La Brume ». D’abord dévoilé en freestyle, ce nouveau titre fait briller la voix et les mélodies de Meryl sur une instrumentale dont Junior A La Prod a le secret. L’esprit embrumé, Meryl remet en question un mode de vie qui lui semble faux et dénué d’émotions, tout en gardant son sourire éclatant. Côté clip, la chanteuse et le beatmaker enchaînent les scènes et les tenues finement stylisées dans une ambiance entre mélancolie et joie qui scie parfaitement à ce single.

 

Mehdi YZ – Freestyle n°10 #marseille

Mehdi YZ termine l’année en accomplissant son tour de France des freestyles. Après avoir kické dans 9 villes différentes, l’enfant de la cité phocéenne remet les pieds à Marseille à l’occasion du dixième épisode. À domicile, Mehdi YZ assure le spectacle en débitant barres sur barres, sur une production assassine. Ce freestyle place le rappeur dans sa ville et plus précisément dans les quartiers Nord, là où les crimes et les règlements de compte se font écho. Un nouveau freestyle, qui permet à Mehdi YZ de terminer l’année avec force et d’en démarrer une nouvelle avec panache.