13 février 2018, 16:23 -

Vendredi dernier, Orelsan a été sacré grand vainqueur des victoires de la musique en obtenant trois trophées. Toutefois, cette nouvelle n’a pas été du goût de tout le monde, car le rappeur est aujourd’hui visé par une pétition qui dénonce les paroles sexistes de ses titres.

À la veille de la « St Valentin », c’est le morceau éponyme de l’artiste, datant de 2007, qui est visé. « J’te l’dis gentiment, j’suis pas là pour faire de sentiments, j’suis là pour te mettre 21 centimètres, tu seras ma petite chienne et je serai ton gentil maître »

Ces propos avaient d’ailleurs attisé beaucoup de haine sur les réseaux sociaux. 
Depuis que le chanteur a remporté ses trophées, diverses associations féministes se sont insurgées. 
Une péti­tion a d’ailleurs été lancée sur la plate­forme Change.org afin d’annuler les prix reçus par le chan­teur lors de la céré­mo­nie : « Mais quel exemple est-ce pour les jeunes ? Comment, dans une période comme celle que nous vivons, est-il seule­ment possible d’accep­ter ça ? », a écrit Céline Stein­laen­der qui a lancé le mouve­ment à l’atten­tion de Françoise Nyssen, la Ministre de la culture.

12 000 signataires se sont déjà engagés sur cette pétition. En 2009 déjà, son titre « Sale pute » avait provoqué un véritable tollé. Il y incarnait un homme violent envers son ex-petite amie.