29 mars 2017, 11:26 -

La femme de François Fillon a été mise en examen ce mardi 28 mars dans l’enquête sur les emplois fictifs présumés dont elle aurait bénéficié.

Cela fait plusieurs semaines que l’on parle de l’affaire Fillon. Selon Le Canard enchaîné, la femme de François Fillon, candidat à la présidentielle en 2017, aurait reçu plus de 800 000 euros pour un poste « fictif » d’attaché parlementaire, auprès de son mari. Elle est poursuivie « pour complicité et recel de détournements de fonds publics, complicité et recel d’abus de biens sociaux et complicité et recel d’escroquerie ».

Ce mardi, son audition a duré plusieurs heures devant trois juges d’instruction au pôle économique et financier de Paris.
Selon les informations du Monde, l’avocat de madame Fillon a déclaré : « Les magistrats instructeurs ont décidé de mettre en examen Penelope Fillon, dans la logique d’une enquête et d’une instruction conduites exclusivement à charge, au mépris de la séparation des pouvoirs et de la présomption d’innocence, dans des délais de rapidité hors norme. Lorsque cette affaire sera examinée dans la sérénité et le respect des principes de droit, je maintiens que l’innocence de Penelope et de François Fillon sera reconnue ».

Lors de son audition par la police judiciaire, Penelope Fillon a détaillé son activité auprès de son époux : « Je lui préparais des fiches », « il m’arrivait de le représenter » dans des manifestations culturelles, a-t-elle entre autres affirmé, selon des informations du Monde.

Selon le propriétaire de la revue et proche de M. Fillon Marc Ladreit de Lacharrière, l’épouse de l’ancien Premier ministre avait également un rôle de conseillère auprès de lui.

Affaire à suivre…

 

A.M.S.B