17 février 2020, 18:35 -

Pour l’anniversaire de Michael Jordan ce 17 février, retour sur trois de ses paires les plus iconiques !

 

Aujourd’hui Michael Jordan fête ses 57 ans, l’occasion de se faire un petit kiffe en revenant sur trois modèles de Air Jordan qui ont marqué l’histoire à leur manière.

 

 

3. AIR JORDAN XVIII 

 

Le 16 avril 2003, Michael Jordan tire sa révérence et fait ses adieux à la compétition en chaussant des Air Jordan XVIII. Ces baskets noires à semelles couleur bleu roy composées de fibres de carbone issues des voitures de F1 ont foulé le parquet durant 28 minutes. Le temps pour MJ de disputer le dernier match de sa carrière, avec Washington, face à Philadelphie.

 

 

 

2. AIR JORDAN III 

 

Aujourd’hui, on compte Tinker Hatfield comme l’un des créateur sportswear les plus influents au monde. Un titre obtenu notamment grâce à sa collaboration avec Nike et Jordan, débutée en 1988. La Air Jordan III confectionnée par ses soins, marque l’apparition du fameux logo Jumpman. Un héritage éternel pour la NBA, le basket plus généralement et les fans de ballon orange et de chaussures de sport.

 

 

 

1. AIR JORDAN 1

Lorsque Nike signe avec Michael Jordan son contrat de sponsoring en 1984, elle est loin de s’imaginer à quel point celui-ci serait historique et lucratif. Encore méconnu du grand public à l’époque, le sportif marquera à la fois l’histoire du basketball et celle des sneakers.

Créée par Peter Moore avant qu’il rejoigne la marque Adidas, la Air Jordan 1 arbore une tige montante en cuir souple déclinée dans 3 coloris (white/white, white/red et black/red) sur laquelle on retrouve le logo « Wings », également dessiné par le designer britannique. Ce logo ne fera son apparition qu’en mars 1985, période à partir de laquelle le basketteur portera la Air Jordan 1 en match officiel.

Dans une lettre adressée à Rob Strasser, la franchise américaine de basketball voit d’un mauvais oeil les couleurs noir et rouge des chaussures portées par Michael Jordan face aux Knicks le 18 octobre 1984. En effet, ces couleurs étaient interdites. La raison ? Elles ne respectaient pas le règlement de la franchise américaine de basketball qui stipulait que les couleurs des baskets des joueurs devaient correspondre à celles du maillot de leur équipe et comporter du blanc. Le coloris ne respectant pas cette seconde règle, la NBA a tout simplement décidé de la bannir.

La réponse à cette décision ? Nike prend l’information à contrepied et va s’affranchir dans un premier temps de l’amende de 5000 dollars infligée à Michael Jordan à chacun des matchs disputés avec les chaussures noire et rouge. Un véritable coup marketing pour la marque qui, en parallèle, réalisera un spot publicitaire dans lequel elle expliquera que ce n’est parce que la Air Jordan 1 est interdite sur les terrains de la NBA qu’elle l’est aussi en ville.

Si les regards sont braqués sur le coloris « Bred » de la Air Jordan 1, c’est bien avec la déclinaison « Chicago » que Michael Jordan a écrit sa légende et celle de ses célèbres baskets.