8 avril 2019, 11:20 -

C’est pas du joli.

Le sale caractère de Diego Costa n’est plus à présenter. Lors de la rencontre entre l’Atlético de Madrid et le FC Barcelone (0-2), samedi, l’ex-attaquant de Chelsea a une nouvelle fois déraper. Alors qu’il venait de manger un méchant tacle d’Arthur, non sanctionné, Costa s’est empressé d’aller exprimer son mécontentement à quelques centimètres du visage de M.Jesus Gil Manzano. Ce dernier n’a pas hésité à l’expulser.

La chaîne espagnole Vamos a décrypté les paroles du joueur qui aurait dit à l’arbitre : « Je chie sur ta p… de mère qui t’a donné naissance. » L’international espagnol a nié toutes les accusations et a assuré que ces insultes étaient destinées… à lui-même. (on y croit)

Selon Marca, M.Manzano assure aussi dans son rapport que le Madrilène lui aurait tenu le bras alors qu’il allait avertir Diego Godin et José Maria Gimenez, pour l’empêcher de sortir ses cartons jaunes.

L’entraîneur des Colchonneros, Diego Simeone, s’est bien entendu exprimer sur la situation : « J’ai demandé à l’arbitre les raisons du carton rouge et il m’a répondu des propos que Costa m’assure n’avoir pas prononcésD’autres joueurs ont eu des propos et n’ont pas été exclus. Cela ne justifie en rien ce qu’a fait Costa. Si l’arbitre interprète qu’il y a insulte, l’exclusion est logique. Mais le traitement n’est pas le même pour tous. »

C’est finalement le Barcelonais Gerard Piqué qui l’a calmé et accompagné vers la sortie en lui murmurant « Tais-toi maintenant ! Qu’est ce que tu veux ? Prendre quatre matchs de plus« .

Une chose est sûre : si les faits s’avèrent prouvés, Diego Costa va prendre très très cher.