6 novembre 2019, 17:08 -

Sadek – Roulette Russe 7 #Thanos

 

Punchline sur punchline, kickage sur kickage, et un clip qui nous donne l’impression de faire le Space Moutain, ce sont les ingrédients de « Thanos » l’épisode 7 de la série Roulette Russe du rappeur Sadek :

[Intro]
Who’s back? On va pas parler ouzbèque
Han, c’est la roulette russe 7
Han, c’est la roulette russe 7

[Couplet unique]
Quand j’étais p’tit, ça ouvrait cash la porte sans regarder qui sonnait
Maintenant, y a des détecteurs d’mouvement autour du pavillon (ring)
Chez nous les hazef finissent saucissonnés, la trahison, moi, ça m’fait rigoler, ça m’fait pas picoler
Inch’Allah, matin, midi et soir, que l’mental de fer, comme les sourires de nos pères, j’deviens difficile à voir
J’dois tout baiser, j’ai plus l’âge d’napper des piscines, offrez-moi des sapes, moi j’les cave pour m’acheter des usines
Tu vois pas qu’c’est du cash, j’peux rien pour toi : c’est que t’es débile
Sans le rap, plein de mes collègues seraient vigiles (ah)
Deux s’condes, j’déjeune, là j’dégomme un tajine pour éliminer l’alcool que j’ai bu j’ai vu la veille chez Haijil
Et c’est vraiment pas toi, poto, qui m’fera sortir d’mon trou
Te-ma, tu te fais péter deux fois sur trois qu’t’es sur un coup
Pas d’vacances en juillet, août, le travail, ça ôte les doutes
Et j’vais taffer comme un fils de pute, voyager dans la soute
Tes conseils ? Tu t’les mets dans le ul-c, ici, personne t’écoute
Ça préfère mettre la cagoule et streamer l’album de JuL
Et à chaque victoire de l’Algérie, bien sûr que ça s’défoule
Nous, c’est l’93, mouvement de foule, reconnu jusqu’à Séoul
Nous fais pas l’affalé (l’affalé)
Y a d’la joie, t’es pas content ? Bah, pourquoi t’es venu ? (han)
Entre nous j’la connais très très bien, la vérité (la vérité)
Tu préférais quand les Bosch défilaient sur l’avenue
Mon avocat, c’est Saul, j’peux t’laisser sa carte
Il parlera à la juge au cas où ça barde
Si j’sors de mon hall, c’est pour faire vibrer l’parc, j’veux inverser les rôles, kidnapper des Farcs
Ouais, minot, c’est le bordel, pour dire la vérité, j’ai pas besoin d’être torché
J’suis l’genre de chat noir qui créé la fuite des corbeaux, mademoiselle voudrait qu’on se tape une cuite au Bordeaux
Qu’on s’réveille inanimés, entouré d’vahinés, sous OG kush vanilla, en écoutant Aaliyah
La tête dans les nuages, les pieds sous les coquillages
J’apprécie la beauté divine, pas besoin d’y mettre un visage
J’laisse une pièce au péage comme si j’traversais le Stix
Pas envie que tu m’portes l’œil, passer l’séjour sous Vicks
J’profite tout l’hiver, j’charbonne tout l’été
J’suis sur le ‘té, j’pisse sur les condés, sur leurs VTT
Respect aux frérots en gamos grâce aux cartes VTC
Nique les taxis qui traitent comme si t’allais pas les payer
Roulette russe 7, roulette russe 7
J’vous ramène dans l’enfance : les gars, ça part en sucette

[Outro]
Roulette russe 7, rou-roulette russe 7
J’vous ramène dans l’enfance : les gars, ça part en sucette
Tout l’monde veut sa dose, personne veut de pause
On refuse pas le tête-à-tête même si c’est Thanos
Roulette russe 7, roulette russe 7
J’vous ramène dans l’enfance : les gars, ça part en sucette
Tout l’monde veut sa dose, personne veut de pause
On refuse pas le tête-à-tête même si c’est Thanos