18 octobre 2019, 15:08 -

Siboy vit la « Twapplife »

Siboy – Twapplife

 

 

Après avoir annoncé la sortie, le 8 novembre prochain, de son deuxième album « TWAPPLIFE », le rappeur Siboy dévoile le clip du titre éponyme du projet :

 

Paroles/Lyrics :

[Intro]
Twapplife (ouais), Twapplife (ouais), Twapplife (ouais),
Twapplife (oh), Twapplife (ouh), Twapplife (yeah), Twapplife (ou-ouh),

[Refrain]
Caresses l’arme, penses au meurtre même si personne n’a rien fait (sale)
Promethazine, promethazine (han), j’arrive pas à m’arrêter (ouh)
Ton g’nou ni le dresse (ouais), j’vais t’baiser par naïveté (rah)
Regard vide dans les braises (regard) et j’m’endors dans une schneck (ouh)

[Couplet unique]
Comment ça qui vivra, verra ? On est armé donc qui vivra, nous verrons
Sourire glacial dans la pénombre (ouais), y’a que quand t’es mort que nous t’aimons salope (salope)
Y’a que du sale (salope), quand y’a marabout vagin s’écarte
Tu veux la paix, cherche Mandela, quand y’a cassage de bras négro t’sais qu’on est là
Tu n’as pas euros tu parles, connard, où sont les dineros ? (ocho)
Balle dans la tête comme un Kennedy, repars avec la classe d’Robert De Niro (rah)
Touche à ma princesse, tu meurs vite fait, au r’voir, gracias (woh)
Mon flow choque la NASA, sous la cagoule, c’est Mufasa (bitch)
Toujours beaucoup trop noir par ici (oui), Paris c’est beaucoup trop pour ma vie (ouais)
Négro elle a peur que je la plaque (ouais), avant de tout baiser, je me lasse (oui)
Deux potos noirs, je vois Pointe-à-Pitre, pas d’différence, j’t’emmène mais la nuit
Mon négro ne touche jamais au crack, oh gros jamais touches à l’héroïne
Un négro meurt, donne un négro s’venge, heureusement qu’y’a musique et sport
Sinon dur pour qu’un négro se range, grâce a tout ça négro a la côte
J’baise des putains lorsque je m’ennuie, briser les cœurs des putains, je m’en moque
Que du sale, que du sale, que du sale, négro voilà ce que j’élabore (Twapplife)

[Refrain]
Caresses l’arme, penses au meutre (ouais), même si personne n’a rien fait (sale)
Promethazine, promethazine (han), j’arrive pas à m’arrêter (ouh)
Ton genou ni le dresse (ouais), j’vais t’baiser par naïveté (rah)
Regard vide dans les braises (regard) et j’m’endors dans une schneck

[Outro]
Twapplife, Twapplife, Twapplife
Twapplife, Twapplife, Twapplife, Twapplife