2 mai 2019, 11:53 -

Huit mois de prison pour le rappeur

Revenu en force fin 2018, avec ses déclarations sur Kanye West, Drake ou encore Tyga, Soulja Boy aurait pu continuer encore longtemps, si les choses ne s’étaient pas corsées : accusée de séquestration par une de ses ex-petite amie, le rappeur a vu son domicile en Californie subir une perquisition par la police. Aucune preuve d’une éventuelle séquestration n’a été trouvée, mais les autorités ont trouvé chez le rappeur des munitions pour arme à feu, ce qui lui était formellement interdit depuis 2014, date à laquelle le rappeur a été mis sous probation pour une affaire de port d’armes illégal.

Emprisonné depuis, le rappeur a finalement été informé de la peine qui l’attend : alors qu’il risquait jusqu’à deux ans de prison, Soulja Boy passera finalement 240 jours derrière les barreaux, soit l’équivalent de 8 mois !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Footage of Big Draco aka #SouljaBoy in court today. (via @tmz_tv)

Une publication partagée par Hot Freestyle TV (@hotfreestyletv) le