1 novembre 2018, 15:26 -

Smeels – Toronto

Après une première mixtape en guise de carte de visite en 2017, l’artiste bordelais est revenu au début du mois d’octobre avec le très beau clip de Toronto, introduction et premier clip du projet Sold Out disponible partout. Un morceau couleur OVO entre trap et cloud posée par Yeong Michin à la prod, dans une ambiance cosy à l’odeur des derniers soirs d’été, qui annonce un projet hyper cohérent, uniforme et parfaitement maîtrisé – qui nous fait du pied dès le premier contact visuel avec la superbe pochette du projet.

WM – Walou Nada

Là encore, le clip a été soigneusement réalisé par Kespey pour le morceau de Weli Masta. le rappeur du 94, également beatmakeur, nous livre un morceau sombre et introspectif, parfaitement interprété entre le rap et le chant, avec une aisance et une sincérité marquante. Un refrain poignant et plus qu’entêtant aux teintes cloud hyper prononcées, qui rappellent une ambiance à la PNL, enfonce le clou et fait de ce morceau un immanquable pour les amateurs du genre. Extrait du projet #DansLePiège disponible partout, Walou Nada est la preuve que WM n’a plus grand chose à perfectionner pour viser en plein dans le mille. Believe the hype.

Bigg Meuj – Paris XIII

You believe in Germs, right ? Vous devriez, parce qu’une fois encore la prod du beatmakeur casse sévèrement des nuques, et sert de parfait support au flow désinvolte et insolent du Bigg Meuj, à l’aise en lay back sur son banger hyper efficace et bourré d’égotrip. Appuyé d’un solide clip réalisé par Écran de fumée, le morceau s’impose comme un hymne de la rive Sud de la capitale, à son life style… et à ses gros grammes.

Ethor Skull – Mon rap sait

Perdu dans les affres de la vie des grandes ville, le collectif lyonnais l’Animalerie renaît le temps de livrer le nouvel album du producteur Oster Lapwass, Pense-bête, qui s’est entouré de ses meilleurs copains rappeurs pour l’occasion. Entre les performances d’Anton Serra, Lucio Bukowski, Eddie Woogy ou Robse, on retrouve Ethor Skull sur le dernier visuel extrait du clip, Mon rap sait. Un genre de comptine rappée complètement irréelle, qui semble stopper le temps pendant trois minutes tant les mots du rappeur se ressemblent et se perdent en rimes sans fin et en danse de sonorités sans fin. Sur une prod légère et éthérée du magicien Oster, l’osmose fonctionne parfaitement et nous entraîne dans un monde de rêves et de doutes dont on ne sort qu’aux dernières notes du morceau.

LMB – Depuis

Après deux premiers morceaux déjà très réussis ces derniers mois, le rappeur de Nanterre LMB revient avec son nouveau clip, Depuis. Un banger d’une puissance brute et crue aux reflets drill, déjà porté par un sens inné et maîtrisé de la mélodie, pour un résultat une fois de plus hyper efficace qui rappelle les prodigieux débuts de Damso à l’époque de Batterie Faible. Fort au micro et à l’image, polyvalent, efficace et original, il faut garder une oreille sur LMB, qui devrait bientôt présenter un premier projet.

Rad Cartier – Surf

Après un premier projet l’an dernier, le rappeur d’Orléans Rad Cartier est revenu cet été faire le plein avec Essence, un morceau qui annonçait la couleur pour cette nouvelle année, puis est revenu enfoncer le clou ce mois-ci avec le dernier single. Une invitation à surfer avec lui en studio sur sa trap aux reflets cloud, à travers des images thermiques et un beat moderne et violent sur une superbe prod rétro qu’on doit à Byrron, annonciateur d’un prochain projet plus puissant que jamais pour Rad Cartier.

Taipan – 3ème oeil

Voilà un bout de temps qu’on n’avait pas eu de nouvelles de Taipan ! En indé sur sa structure E2 musique, le rappeur a perfectionné sa musique pour proposer un résultat léché hyper propre tant sur les lyrics que les productions soignées et millimétrées des derniers projets, P.A.N. et Parlons Beuh. Sans crier gare, ton gros Pan est revenu livrer le second volume de la série P.A.N : une grosse dose de réflexions, de punchlines, de cynisme et évidemment de drogue, sur des prods intemporelles et réalisées à la perfection par l’équipe E2 musique. C’est encore une fois un grand oui, de la part des yeux autant que des tympans, et le résultat n’a besoin d’aucune drogue pour faire voyager loin !

Captaine Roshi – Renfort

Si le morceau d’avant parlait de drogue, là on est dans l’écoute d’après consommation. Le rappeur parisien d’Ultimate Boyz nous présente un nouveau banger surpuissant, saturé et endiablé, mené par une ligne de piano cassée et presque inquiétante qui sert de support aux flows fous et précis de Captaine Roshi. De plus en plus efficace à chaque track, le Serpent de Pigalle mérite qu’on garde une oreille sur lui, parce que le prochain projet s’annonce plus que sérieux !

7jaws – Shadow Boxing

Après quelques tentatives timides sur soundcloud, le rappeur 7 Jaws est passé à la vitesse supérieure avec un premier projet bien plus consistant en octobre 2017, puis un nouvel opus ce mois d’octobre : bien plus à l’aise au micro et à l’image, le rappeur de Sarrebourg est revenu complètement dédié à sa musique, avec beaucoup plus de maturité et de talent. Des bases old-school renforcées dans une armure trap fumeuse, avec un rap puissant et percutant est le programme de ce nouvel album, Steam House, dont est extrait son dernier clip, un tournant dans la carrière du rappeur, Shadow Boxing.

Ash – Score

Après quatre projets sous le nom d’Ash Kidd, le rappeur, chanteur et beatmakeur strasbourgeois entame la nouvelle partie de sa carrière sous le nom d’Ash, et nous présente son premier titre sous ce nom, Score. Un beat rétro et délicieusement chill et teinté de nostalgie, gonflé aux cuivres et aux chants d’oiseaux, à découper tranquillement pour faire un retour sur sa vie et démontrer toute son aisance technique et vocale : péter le score en toute aisance, et comme un adulte cette fois.