5 avril 2018, 17:43 -

 

Les Alchimistes – Cyka Bliat & Routine (Hors série 8)

Deux belges, dont un russe et un congolais, avec beaucoup de vodka et du shit gras : Ruskov et Rizno, Les Alchimistes. Pour annoncer leur prochaine mixtape Antisocial, le duo bruxellois lâche des freestyles hors-série, plus crasseux et spontanés que le premier single du projet, M’aider. Le huitième propose un sombre beat en deux parties, l’une trap punk criarde pour permettre à l’un de hurler sa rage à tous ces cyka blyat (« fils de pute », en russe),  l’autre beaucoup plus douce, presque un néo boom bap pour Rizno. Antisocial dans les bacs avant l’été.

 

 

 

 

Soze – Papier

Le jeune rappeur parisien du label indépendant Blackdream production accélère et sort un nouveau freestyle, disponible sur Daymolition, Papier. Une prod et un clip soignés n’auraient pas suffi à démarquer le rappeur, mais avec sa soif de kicker, sa détermination au mic et son énergie quasi palpable, Soze a de quoi tirer son épingle du jeu cette année.

 

Lasco – Boyz Gang

Lasco, membre d’Atl4s et d’LTF, a toutes les bonnes raisons du monde de se lancer en solo en parallèle. On en avait eu une première preuve avec Dimanche soir, et une seconde plus douce avec Slalom : le rappeur des Lilas revient nous en offrir une troisième, plus court, plus efficace, plus proche du banger. Parce que casser des nuques, c’est important aussi.

 

 

 

 

Lala Ace – Why So Icey

Au sein de la superbe compilation Sahara Hardcore vol. 2, c’est Lala Ace qui tire la couverture vers elle, avec l’envoutant morceau Why So Icey. La jeune rappeuse offre un morceau à la fois entraînant et lancinant, en nappant sa voix avec un autotune sucré qui se perd dans les synthés de la prod de Rolla. Il faut garder une oreille sur Lala Ace en 2018.

 

 

 

Elh Kmer – La violence

Après l’aventure avec 40000 Gang, Elh Kmer creuse sa tranchée en solo, appuyé par le label Ombre et lumière, et est bien décidé à tout graille en 2018. Le soldat de Hauts de Seine a sorti ce mois-ci un nouveau freestyle, Violence #QDLV, produit par Switch Beat. C’est propre, ça kicke vraiment, il est de plus en plus à l’aise au micro comme à l’image : à 22 ans, Kmer peut devenir l’un des futurs grands émissaires du pera de boulbi.

 

 

 

 

Myth Syzer ft Lolo Zouaï – Austin

Son premier album solo arrive fin avril, et évidemment, Myth Syzer ne pouvait pas faire comme tout le monde : loin de tout ce qu’on attendait, c’est d’abord avec Ichon, Muddy Monk et Bonnie Banane sur Le Code que Syzer a annoncé la couleur pour son album, et après un timide second single avec Ichon, le troisième est fracassant : c’est avec la jeune chanteuse Lolo Zouaï, qui flirte entre le rnb et la pop, et appuyé d’un clip magnifique, que Myth Syzer nous présente Austin. Tout pour l’amour, tout pour les bisous dans le cou.

 

 

 

 

Veerus – Dope Boy

« Seize mesures mais 24K sur le torse, noir dans la blanche comme sur le drapeau corse. » Après Mercure sorti en avril dernier, excellent mais passé trop inaperçu, Veerus revient avec un nouveau banger, prod signée Ponko. Rien que pour la phase sur le zen de Michael Jackson (et aussi un peu le clip incroyable de Salim Boujtita), le morceeau mérite clairement sa place ici.

 

 

 

Dojoklüb – DEO

Comme quasiment tout ce qui sort du Dojo de la 75e sess, le nouveau morceau d’Hash 24, Sanka et Vesti est bouillant. Rappeurs, producteurs, ils font tout eux-même comme il est d’usage au Dojo, et tout est très propre, du mix de Sheldon au clip de Zephyr et 5 : AM. Une prod sombre, qui contraste légèrement avec la rythmique beaucoup plus dansante, pour un résultat entre deux univers carrément convaincant.

 

 

 

 

P – Dro – Anakin

P – Dro c’est un jeune rappeur du 94, et Anakin c’est son dernier single qui porte assez bien son nom, puisque je pense que ce mec est plus ou moins voué à tout niquer d’une façon ou d’une autre. C’est d’abord la prod de Nayrod qui accroche, l’oreille, mais c’est quand il commence à rapper qu’on comprend. Flow, fond, forme, technique, égotrippé, avec un clip archi bien taffé, une vraie claque visuelle, ça annonce un prochain projet et un bel avenir pour P – Dro.

 

 

 

 

Youri – Enfant

L’avantage du jeune rappeur, c’est qu’il progresse vite, et ça a rarement été aussi vrai que pour Youri. Le rappeur de Paris Sud à l’univers fumeux et désabusé a encore sorti un nouveau morceau, et comme chaque fois depuis les 2 EP sorti en mai et juin dernier, c’est plus précis et plus maitrisé. S/o Asot.One pour cette prod lente et rétro qui sert parfaitement le flow plus moderne légèrement autotuné du rappeur.

 

 

 

 

BonUS : Kelvyn Colt – Blessed